Base bibliographique

13èmes Journées d'Echanges et d'Auto-évaluation en Urologie (JEAU) : Questions (1ère partie)
2005
- Enseignement, Pédagogie
- Réf : Progrès FMC, 2005, 15, 1, 6-15

Les 13èmes JEAU ont eu lieu cette année 2004, à FES et furent une nouvelle fois plébiscitées. Pourquoi un tel succès depuis 13 ans ? Les raisons sont multiples, mais il y en a au moins deux qu'il faut souligner :

  • Tout d'abord une idée simple et géniale qui est maintenant reprise au niveau Européen Des QCM et des Cas Cliniques sont préparés par un panel d'experts et soumis aux participants. Ceci permet à la fois d'évaluer et d'améliorer son niveau de connaissance. Les réponses en effet doivent être argumentés et basées sur les données de la littérature. Elles sont commentées et discutées en prenant tout le temps nécessaire. Les débats sont toujours animés et riches, dans une atmosphère détendue et conviviale. Cet enseignement est d'ailleurs mutuel. Le panel apprend beaucoup en préparant les questions, mais il apprend aussi beaucoup des participants, par l'expérience du quotidien qu'ils apportent, par leurs questions et leurs réflexions. C'est cette alchimie subtile entre le panel et tous les participant qui est l'un des secrets de la réussite.
  • Ensuite la qualité de la préparation et la qualité des membres du panel. C'était particulièremenat vrai cette année Je dois les remercier pour le travail fourni tout au long de l'année, lors de la préparation. Il faut insister sur le fait que ce travail est bénévole: aucun membre du panel n'est rémunéré. Je les remercie également pour la qualité du travail lors des journées. Les échanges étaient de grande qualité, passionnants et on y percevait nettement une complicité et une amitié. Cette préparations rigoureuse, tout au long de l'année, qui constitue un gros travail, est sans aucun doute une autre raison du succès.

Si vous avez déjà participé n'hésitez pas à revenir, vous êtes attendus. Peut être même serez vous sollicité pour participer au panel : c'est une expérience très enrichissante. Si vous n'avez jamais participé inscrivez vous, vous ne le regretterez pas.
Jean-Pierre MIGNARD - Président du jury des 13èmes JEAU

Mots clés:
enseignement / JEAU / formation continue / QCM
13èmes Journées d'Echanges et d'Auto-évaluation en Urologie (JEAU) : Réponses aux questions (1ère partie)
2005
- Enseignement, Pédagogie
- Réf : Progrès FMC, 2005, 15, 1, 24-28

Réponses aux QCM de la page 6

Mots clés:
enseignement / JEAU / formation continue / QCM
Les critères de qualité en médecine
2005
- Article original
- Réf : Progrès FMC, 2005, 15, 1, 16-20
Les effets secondaires génito-urinaires de la curiethérapie pour cancer de la prostate localisé (2ème partie)
2005
- Article original
- Réf : Progrès FMC, 2005, 15, 1, 3-5

Le cancer de la prostate est actuellement en France le cancer le plus fréquent chez l'homme de plus de 50 ans. Son incidence est en constante augmentation et se fait essentiellement au profit des formes localisées.
Il est maintenant prouvé que la curiethérapie, pour des patients ayant de bons facteurs pronostiques (Gleason inférieur ou égal à 6, PSA inférieur ou égal à 10 ng/ml et cancer cliniquement localisé), obtient les mêmes résultats de survie sans récidive biologique que ses deux aînées. Ses effets secondaires doivent donc être connus de l'urologue et du radiothérapeute pour orienter et aider son patient dans le choix du traitement curateur adéquat. Le recul de nombreuses séries de curiethérapie prostatique permet actuellement d'en avoir une idée assez précise, afin de pouvoir les comparer à ceux des autres thérapeutiques proposées et d'expliquer au patient avant traitement leurs possibilités de prise en charge.
L'intensité des effets secondaires étant corrélée à la qualité de mise en place des implants radioactifs, le challenge des années futures sera d'optimiser la réalisation de cette technique, notamment par le biais de dosimétries per-opératoires plus performantes.

Mots clés:
effets secondaires / Curiethérapie / Cancer de la prostate localisé
Maladie de Parkinson et HBP : Où sont les pièges et comment les éviter ?
2005
- Article original
- Réf : Progrès FMC, 2005, 15, 1, 21-23