Base bibliographique

Tumeur du testicule en transplantation rénale et pancréatique
Testicular tumour in renal and pancreatic transplantation.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 408-409

Nous rapportons le cas d'un homme de 49 ans, diabétique insulinodépendant traité par double transplantation rein-pancréas. Il s'est vu découvrir au 8ème mois une tumeur testiculaire T3, N3, M0 traitée par orchidectomie inguinale et 2 cures de chimiothérapie. Le traitement immunosuppresseur a été diminué et ceci sans préjudice pour les greffons. Sept ans plus tard le patient est guéri mais à nouveau en hémodialyse pour rejet chronique du greffon rénal. Le greffon pancréatique est toujours fonctionnel et le patient est inscrit pour une seconde transplantation rénale.

The authors report the case of a 49-year-old, insulin-dependent diabetic man treated by double kidney-pancreas transplantation. A T3, N3, M0 testicular tumour was discovered at the 8th month and treated by inguinal orchidectomy and 2 courses of chemotherapy. Immunosuppressant treatment was decreased without any consequences for the transplants. Seven years later, the patient was cured but still treated by haemodialysis for chronic rejection of the renal transplant. The pancreatic transplant was still functional and the patient is waiting for a second renal transplantation.

Mots clés:
testicule / Tumeur / transplantation rein-pancréas
Mots-clés:
Testis / tumor / combined kidney-pancreas transplantation
Tumeur fibreuse solitaire des vésicules séminales : à propos d'un cas.
Solitary fibrous tumour of seminal vesicles : a case report.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 92-94

Les tumeurs fibreuses solitaires constituent une affection rare dont la localisation au niveau des vésicules séminales n'a pas été décrite. Nous rapportons le cas d'une tumeur fibreuse solitaire de la vésicule séminale droite chez un homme de 53 ans. Le diagnostic de tumeur de la vesicule séminale repose sur l'échographie endo-rectale et l'IRM. Le diagnostic histologique est effectué après exérèse chirurgicale de cette tumeur. L'exiguité des prélèvements et l'aspect hétérogène de ces lésions rendent difficile le diagnostic sur les seules biopsies. L'attitude chirurgicale face à une tumeur fibreuse solitaire de la vésicule séminale sera fonction de la symptomatologie et de l'évolution de la lésion.

Solitary fibrous tumours constitute a rare disease, which has never previously been described in the seminal vesicles. We report a case of solitary fibrous tumour of the right seminal vesicle in a 53-year-old man. The diagnosis of seminal vesicle tumour was based on transrectal ultrasonography and MRI. The histological diagnosis was established after surgical resection of this tumour. The small biopsy samples and the heterogeneous appearance of these lesions make it difficult to establish the diagnosis on biopsies alone. The surgical attitude to solitary fibrous tumour of the seminal vesicle depends on the clinical features and the course of the lesion.

Mots clés:
vésicule séminale / tumeur rare
Mots-clés:
seminal vesicle / rare tumor
Tumeur infiltrante de vessie chez un transplanté rénal : cystectomie avec conservation prostatique et entérocystoplastie
Invasive bladder tumour in renal transplant patients : cystectomy with prostatic preservation and enterocystoplasty.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 277-280

BUT : Les principes du traitement des tumeurs de vessie de novo chez le transplanté rénal sont comparables à ceux des patients non transplantés. En cas de tumeur infiltrante, les techniques de rétablissement de la continuité urinaire après cystectomie sont possibles. Un cas de cystectomie avec entérocystoplastie pour tumeur infiltrante de vessie chez un transplanté rénal est rapporté.
MATERIEL ET METHODES : Il s'agit de la découverte d'une tumeur urothéliale infiltrante de vessie chez un homme de 62 ans, 3 mois après une 2ème transplantation rénale. Le traitement a été une cystectomie avec conservation prostatique et entérocystoplastie non détubulée.
RESULTATS : Avec un recul de 21 mois après la cystectomie, le patient est vivant sans récidive. Il est parfaitement continent le jour, avec des rapport sexuels normaux, sans reflux et sans résidu post-mictionnel. La fonction rénale est normale.
CONCLUSION : La cystectomie avec entérocystoplastie peut être un traitement des tumeurs infiltrantes de vessie chez le transplanté rénal. Ce traitement permet un contrôle carcinologique et un confort acceptable en respectant le transplant.

OBJECTIVE : The principles of treatment of de novo bladder tumours in renal transplant patients are comparable to those applied in non-transplant patients. In the case of an invasive tumour, techniques can be used to restore urinary tract continuity after cystectomy. A case of cystectomy with enterocystoplasty for invasive bladder tumour in a renal transplant patient is reported. MATERIAL AND METHODS : An invasive urothelial bladder tumour was discovered in a 62-year-old man, 3 months after a 2nd renal transplantation. Treatment consisted of cystectomy with prostatic preservation and nontubulized enterocystoplasty. RESULT : With a follow-up of 21 months after cystectomy, the patient is alive without recurrence. He is perfectly continent during the day, with normal sexual intercourse and no reflux or residual urine. Renal function is normal.
CONCLUSION : Cystectomy with enterocystoplasty can be an effective treatment for invasive bladder tumour in renal transplant patients. This treatment ensures oncological control and acceptable comfort while preserving the transplant.

Mots clés:
transplanté rénal / Vessie / tumeur urothéliale infiltrante / Cystectomie radicale
Mots-clés:
renal transplant patient / bladder / invasive transitional cell carcinoma / Radical cystectomy
Tumeur maligne à cellules de Leydig du testicule sécrétant de la progestérone
Malignant Leydig cell tumour of the testis with progesterone secretion.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 1047-1050

Les tumeurs malignes à cellules interstitielles du testicule de Leydig représentent 0,1 à 0,3% des tumeurs testiculaires. Actuellement, moins de 50 cas sont répertoriés dans la littérature. Nous rapportons un nouveau cas clinique, inhabituel par sa sécrétion excessive de progestérone. Nous discutons les critères anatomopathologiques évocateurs de malignité comme l'index de prolifération évalué par immunohistochimie, de même que l'attitude thérapeutique souvent décevante face à ces tumeurs peu chimiosensibles.

Malignant Leydig cells tumours of the testis occur in only 0.1-0.3% of patients with testicular tumours. Less than 50 cases of malignant Leydig cells tumours have been previously reported. A report of a new case is presented. This tumour was unusual because of high progesterone level. We analyzed malignant pathologic signs of Leydig cell tumours as immunohistochemical proliferation index. Management of this tumour, forwhich chemotherapy is not yet available, is discussed.

Mots clés:
testicule / tumeur non germinale / Anatomopathologie / Immuno-histochimie / Progestérone
Mots-clés:
Testis / non germ cell tumor / Pathology / Immunohistochemistry / Progesterone
Tumeur neuro-endocrine maligne de vessie : une entité à ne pas méconnaître
Malignant neuroendocrine bladder tumour.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1999, 9, 129-132

Les auteurs rapportent le cas d'une tumeur neuro-endocrine primitive maligne de vessie. Cette tumeur rare au niveau de la vessie comporte des caractéristiques morphologiques et immuno-histochimiques communes aux tumeurs neuro-endocrines retrouvées dans d'autres organes. L'urologue ne doit pas méconnaître cette entité anatomo-pathologique qui doit bénéficier d'une prise en charge multidisciplinaire.

The authors report a case of primary malignant neuroendocrine bladder tumour. This rare bladder tumour presents the morphological and immunohistochemical characteristic common to all neuroendocrine tumours observed in other organs. The urologist must recognise this histological entity, which requires multidisciplinary management.

Mots clés:
Vessie / tumeur rare
Mots-clés:
bladder / rare tumor
Tumeur neuroectodermique primitive (PNET) rénale. A propos d'un cas
Primary renal neuroectodermal tumour. A case report.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 392-397

Les tumeurs neuroectodermiques primitives (PNET) rénales sont exceptionnelles. Elles s'intègrent dans le vaste groupe des tumeurs neuroectodermiques primitives périphériques malignes (MPNT) dont les formes les plus connues sont le sarcome osseux d'Ewing et la tumeur thoraco-pulmonaire d'Askin. A propos d'une nouvelle observation, nous discutons les caractéristiques cliniques, évolutives et thérapeutiques ainsi que les spécificités anatomopathologiques, en particulier l'intérêt de l'immunohistochimie et de la cytogénétique qui met en évidence une anomalie chromosomique spécifique, la translocation t (11;22)(q24;q12).

Renal primary neuroectodermal tumours (PNET) are exceptional and belong to the vast group of peripheral malignant primary neuroectodermal tumours (MPNT), the best known forms of which are Ewing's sarcoma of bone and Askin's thoracopulmonary tumour. In the light of a case, the authors discuss the clinical features, course, treatment and pathological characteristics, particularly the value of immunohistochemistry and cytogenetics, which demonstrate a specific chromosomal abnormality, the t (11;22) (q24;q12) translocation.

Mots clés:
Rein / tumeur rare
Mots-clés:
Kidney / rare tumor
Tumeur neuroendocrine de vessie à propos d'un cas. Revue de la littérature.
Neuroendocrine bladder tumour. Case report and review of the literature.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 85-87

Les tumeurs neuroendocrines de vessie sont exceptionnelles, de grande taille et de stade avancé lors du diagnostic positif. Nous reportons un cas original par sa petite taille. Nous discutons les diagnostics différentiels (principalement les métastases vésicales d'origine pulmonaire) et les spécificités anatomopathologiques, en particulier l'intérêt des immunomarquages épithéliaux permettant d'éliminer un lymphome. En raison des similitudes avec les tumeurs neuroendocrines bronchiques, l'intérêt potentiel du dosage de la NSE sérique mérite d'être souligné. Le traitement combiné chirurgie-chimiothérapie adjuvante à base de Cisplatine semble devoir être recommandé.

Neuroendocrine bladder tumours are exceptional, and the positive diagnosis is only established when they are already large and advanced. We report an original case in view of its small dimensions. We discuss the differential diagnosis (mainly bladder metastases from lung cancer) and pathological specificities, particularly the value of epithelial immunolabelling allowing exclusion of lymphoma.Because of the similarities with bronchial neuroendocrine tumours, the potential value of serum NSE assay should be emphasized. Combined surgery-cisplatin-based adjuvant chemotherapy is recommended.

Mots clés:
Vessie / tumeur rare
Mots-clés:
bladder / rare tumor
Tumeur rénale avec thrombus s'étendant à la totalité de la lumière de la veine cave inférieure : indication chirurgicale, technique et résultats
Renal tumour with thrombus involving all of the lumen of the inferior vena cava : surgical indication, technique and results.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 352-357

BUTS : Près de 5% des tumeurs du rein présentent, lors de leur diagnostic, un thrombus de la veine rénale ou de la veine cave inférieure. La néphrectomie élargie avec exérèse complète du bourgeon tumoral est alors le traitement de référence de première intention. Cette série rétrospective a pour but d'analyser d'une part la stratégie chirurgicale en fonction de l'étendue du bourgeon tumoral et, d'autre part, la morbidité et la mortalité en fonction des facteurs pronostiques de ces tumeurs rénales.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : De 1982 à 1995, 51 patients (sur 724 néphrectomies pour adénocarcinome) présentaient un envahissement de la veine rénale s'étendant à la totalité de la lumière de la veine cave. Le choix de l'imagerie a évolué dans le temps (Cavographie, Echo-doppler, TDM, IRM et Echographie endo-oesophagienne). Le clampage de la veine cave s'est toujours effectué au dessous des veines rénales et au dessus du thrombus.
RÉSULTATS : Sur le plan diagnostique, l'IRM et l'échographie endo-oesophagienne apparaissent comme les examens les plus fiables. La voie d'abord et la technique de contrôle des vaisseaux doivent être choisies en fonction du type de thrombus et du risque emboligène. Avec un suivi de 4,3 ans, la survie globale à 2 ans a été de 46% et à 5 ans de 31%. Toutes les récidives à 1 an sont survenues chez les patients N+.
CONCLUSION : L'état des ganglions et l'envahissement de la graisse péri-rénale sont les facteurs pronostiques les plus importants, la présence et la hauteur du thrombus ne semblent pas influencer la survie. La néphrectomie élargie dans ces tumeurs envahissant la totalité de la lumière de la veine cave nécessite une exérèse complète du thrombus; l'adhérence de celui-ci doit être prévue avant l'incision afin de contrôler correctement les vaisseaux.

OBJECTIVES : Almost 5% of renal tumours are associated with thrombus of the renal vein or inferior vena cava at the time of diagnosis. Radical nephrectomy with complete resection of the tumour nodule is the reference first-line treatment in this situation. This retrospective series was designed to analyse the surgical strategy according to the extent of the tumour nodule and the morbidity and mortality as a function of the prognostic factors of these renal tumours. MATERIAL AND METHODS : From 1982 to 1995, 51 patients (out of a series of 724 nephrectomies) presented with renal vein invasion involving all of the lumen of the inferior vena cava. The choice of medical imaging varied over time (cavography, Doppler ultrasound, CT, MRI and transoesophageal ultrasonography). Control of the inferior vena cava was always performed below the renal veins and above the thrombus. RESULTS : MRI and transoesophageal ultrasonography were found to be the most reliable diagnostic examinations. The incision and vessel control technique must be selected as a function of the type of thrombus and the emboligenic risk. With a follow-up of 4.3 years, the overall 2-year survival was 46% and the 5-year survival was 31%. All recurrences at 1 year occurred in N+ patients.
CONCLUSION : Lymph node status and invasion of the perirenal fat are the most important prognostic factors, while the presence and length of the thrombus do not appear to influence survival. Radical nephrectomy of these tumours, invading all of the lumen of the inferior vena cava, requires complete resection of the thrombus. Adhesion of the thrombus constitutes a major technical problem that must be envisaged before the incision in order to correctly control the vessels.

Mots clés:
Rein / Tumeur / veine cave / thrombus / thrombectomie
Mots-clés:
Kidney / tumor / vena cava / thrombus / thrombectomy
Tumeur transitionnelle du rein droit avec thrombus de la veine cave. A propos d'un cas.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1993, 3, 490-493

Nous présentons le cas d'une masse rénale droite avec thrombus néoplasique de la veine cave dont la pathologie s'est avérée être un cancer transitionnel. L'extension du cancer rénal transitionnel à la veine cave est rare (12 cas publiés dans la littérature). Nous revoyons dans cet article les éléments du diagnostic différentiel et les modalités du traitement.

Transitional cell carcinoma of the right kidney with vena caval tumor thrombus. Review of 1 case.

Mots clés:
Rein / voie urinaire supérieure / tumeur urothéliale infiltrante / veine cave / thrombus
Mots-clés:
Kidney / upper urinary tract / invasive transitional cell carcinoma / vena cava / thrombus
Tumeurs de la vessie analysées par cytométrie de flux. Etude multicentrique. Corrélation de la ploïdie avec le grade et le stade.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1993, 7, 136-138

Les tumeurs de la vessie de 422 patients ont été analysées par cytométrie de flux dans 5 centres français. Les résultats de ces 5 centres ont été regroupés: globalement, la ploïdie parait corrélée avec le grade et le stade, mais les différences d'appréciation du stade (pTa - pT1) et du grade (G2 - G3) entre les différents centres ne permettent pas l'évaluation de la ploïdie en tant que marqueur pronostique.

Mots clés:
Vessie / Tumeur urothéliale / cytométrie / ploïdie / histo-pronostic
Mots-clés:
bladder / transitional cell carcinoma cytometry / ploidy / histoprognosis
Tumeurs de la voie excrétrice supérieure chez les patients suivis pour tumeur de vessie: localisations multi-centriques ou greffes? A propos de 14 observations.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 563-568

La survenue ultérieure de localisations urothéliales du haut appareil urinaire a été étudiée chez un groupe de 479 patients suivis pour tumeur de vessie. Les constatations suivantes ont été faites : 1) Le risque d'apparition est faible (2,9%) mais semble augmenter avec le temps (délai de 58 mois en moyenne). 2) Sont particulièrement exposés les patients présentant des tumeurs vésicales multiples de stade pTa ou pTl ayant fait l'objet de résections endoscopiques itératives, avec, pour conséquence, l'apparition d'un reflux vésico-rénal. Dans la surveillance des tumeurs de vessie traitées par résection endoscopique, une urétro-cystographie rétrograde et mictionnelle semble devoir être demandée pour sélectionner un groupe de patients "à risque" chez lequel la surveillance du haut appareil urinaire doit comporter une urographie intraveineuse par an.

14 cases of upper urinary tract tumors following transitional cell carcinoma of the bladder : multifocal locations or cell implantation?

Mots clés:
voie urinaire supérieure / Vessie / Tumeur urothéliale / Récidive / tumeurs multifocales
Mots-clés:
upper urinary tract / bladder / transitional cell carcinoma / recurrence / multifocal tumors
Tumeurs de la voie excrétrice urinaire supérieure et tumeurs de vessie associées : aspects cliniques et étiologiques.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1993, 3, 979-987

Parmi 107 patients traités en 11 ans pour tumeur de la voie excrétrice urinaire supérieure (VEUS), 30 ont eu une tumeur vésicale associée synchrone ou asynchrone. La tumeur vésicale précédait la tumeur de la VEUS dans 10,3% des cas, la tumeur vésicale était synchrone dans 6,5% des cas et le taux de récidive vésicale après tumeur de la VEUS a été de 15%. L'incidence des tumeurs de la VEUS apparues après cystectomie durant cette période de 11 ans a été de 3,3%. La médiane de récidive dans la VEUS après tumeur de vessie a été de 17 mois. La médiane de récidive vésicale après tumeur de la VEUS a été de 12 mois. Le risque de récidive vésicale après traitement d'une tumeur du haut appareil a été étudié en fonction de la localisation, du type de traitement, de la multifocalité, du stade, du grade de la tumeur de la VEUS et de l'existence d'une tumeur vésicale précédante ou synchrone associée. Aucun de ces paramètres n'a constitué un facteur prédictif de récidive vésicale après traitement d'une tumeur de la VEUS. La comparaison entre la survie du groupe tumeur de la VEUS associée à une tumeur vésicale et le groupe tumeur de la VEUS seule n'a pas montré de différence significative (p = 0,10). La théorie de l'implantation cellulaire favorisée par le reflux vésico-rénal et la théorie multicentrique se complètent pour expliquer le caractère multifocal et récidivant des tumeurs urothéliales.

Associated upper urinary tract tumours and bladder tumours : clinical and aetiological aspects.

Mots clés:
voie urinaire supérieure / Vessie / Tumeur urothéliale / tumeurs multifocales
Mots-clés:
upper urinary tract / bladder / transitional cell carcinoma / multifocal tumors
Tumeurs du rein : Les syndromes paranéoplasiques
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1998, 9, 15-19
Mots clés:
Rein / Tumeur / syndrome paranéoplasique
Mots-clés:
Kidney / tumor / paraneoplastic syndrome
Tumeurs du rein : Place de la chirurgie dans les formes métastatiques
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1998, 9, 20-21
Mots clés:
Rein / Tumeur / Métastase / Néphrectomie élargie / Métastasectomie
Mots-clés:
Kidney / tumor / Metastasis / Radical nephrectomy / resection of a metastasis
Tumeurs germinales non séminomateuses métastatiques.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1993, 7, 83-84

La reconnaissance de tumeur germinale non séminomateuse (TGNS) métastatique de mauvais pronostic permet de leur proposer d'emblée une chimiothérapie plus lourde, dans le cadre de protocole d'évaluation. Les critères de mauvais pronostic sont l'importance de la masse tumorale, les localisations (hépatique, osseuse ou cérébrale) et un taux élevé de marqueurs.

Mots clés:
testicule / Tumeur germinale non séminomateuse / Métastase
Mots-clés:
Testis / nonseminomatous germ cell tumor / Metastasis
Tumeurs testiculaires à cellule de Leydig a priori bénignes : énucléation ou orchidectomie radicale?
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1993, 3, 234-237

Les lames de 5 patients traités pour tumeur testiculaire à cellule de Leydig (TTCL) cliniquement bénigne ont été relues selon des critères histologiques présomptifs de malignité. L'absence de tout signe de gravité n'est vérifiée que dans un seul cas, aucune des autres tumeurs ne pouvant être considérée comme rigoureusement bénigne. Ces constatations doivent inciter à une grande prudence dans les indications conservatrices, d'autant que, lorsqu'elles sont malignes, ces tumeurs sont d'une particulière gravité compte tenu du diagnostic nécessairement tardif et de leur absence de radio ou chimio-sensibilité.

Clinically benign Leydig cell testicular tumours: enucleation or radical orchidectomy? The histological sections of 5 patients treated for clinically benign Leydig cell testicular tumour (LCTT) were reviewed according to histological criteria presumptive of malignancy. The absence of any sign of severity was only verified in a single case, as none of the other tumours could be considered to be strictly benign. In the light of these findings, great caution is required in conservative indications, especially as these tumours, when they are malignant, are particularly serious due to the inevitable diagnostic delay and their absence of radio- or chemo-sensitivity.

Mots clés:
testicule / tumeur non germinale
Mots-clés:
Testis / non germ cell tumor
Tumeurs urothéliales de vessie chez des patients de moins de 25 ans.
Transitional cell carcinoma of bladder in patients under twenty-five years of age.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1993, 3, 618-620

D'octobre 1981 à octobre 1990, sept patients de moins de 25 ans (5 hommes et 2 femmes) ont été traités pour cancer urothélial de la vessie. Le diagnostic et le traitement étaient comparables à ceux de patients plus âgés. Les tumeurs étaient de bas grade et de bas stade, et le taux de récidive était de 28,5%. Le pronostic était favorable, mais ces patients doivent être suivis rigoureusement.

During the period of October 1981 to October 1990, we diagnosed and treated 7 patients (5 males and 2 females) under 25 years old (mean age 21.2) with transitional cell carcinoma of the bladder. The diagnosis and the treatment were the same as in the older age group. The tumors were of low grade and low stage and presented a recurrence rate of 28.5%. The tumors were of favourable prognosis but the follow-up care of these patients should be vigilant and persistent.

Mots clés:
Vessie / tumeur urothéliale superficielle / adulte jeune
Mots-clés:
bladder / superficial transitional cell carcinoma / young adult
Tumor angiogenesis correlates with lymph node metastases in invasive bladder cancer
Tumor angiogenesis correlates with lymph node metastases in invasive bladder cancer
2001
- Article original
- Réf : J Urol, 1995, 154, 69-71

La néo-vascularisation des tissus tumoraux (angiogénèse tumorale) est considérée comme un facteur essentiel de la prolifération tumorale et éventuellement de l'évolution métastatique. Le nombre et la densité des micro-vaisseaux, la mesure de l'angiogénèse tumorale sont corrélés avec la gravité lors du suivi clinique dans les carcinomes de peau, de sein, du poumon et de la prostate. Afin de savoir si il existe une association entre l'angiogénèse tumorale et les métastases ganglionnaires dans le cancer invasif de vessie, un dénombrement des micro-vaisseaux chez 45 patients ayant un cancer de vessie invasif (T2 à T4 Nx M0) a été réalisé. Les micro-vaisseaux ont été dénombrés dans des zones sélectionnées montrant une néo-vascularisation active, soit en utilisant un compte par champ (0,74 mm2) ou en utilisant des grilles oculaires de 10x10 (0,16 mm2). Le compte des micro-vaisseaux a été corrélé avec la présence de métastases lymphatiques (p

Neovascularization of tumor tissue (tumor angiogenesis) is considered essential for tumor growth, proliferation and eventually metastasis. Microvessel density or count, a measure of tumor angiogenesis, correlates with clinical outcome in skin, breast, lung and prostate carcinomas. To determine whether an association of tumor angiogenesis and nodal metastasis exists in invasive bladder cancer, microvessel counts in 41 primary invasive stages (T2 to 4,NX,M0) bladder cancers were assessed. Microvessels were identified by immunostaining of endothelial cells for factor VIII-related antigen. Microvessels were scored in selected areas showing active neovascularization, either counting a 200 x field (0.74 mm.2) or by using a 10 x 10 square ocular grid (0.16 mm.2). The microvessel count correlated with the presence of occult lymph node metastases (p

Mots clés:
bladder / invasive transitional cell carcinoma / lymph node metastasis / histoprognosis
Mots-clés:
bladder / invasive transitional cell carcinoma / lymph node metastasis / histoprognosis
Tumor angiogenesis correlates with metastasis in invasive prostate carcinoma.
Tumor angiogenesis correlates with metastasis in invasive prostate carcinoma.
2001
- Article original
- Réf : Am J Pathol, 1993, 143, 401-408

La croissance tumorale et les métastases nécessitent une angiogénèse.La mesure de la densité de microvaisseaux qui reflète l'angiogénèse tumorale est corrélée avec les métastases dans les cancers du sein et du poumon. Afin d'évaluer cette corrélation dans le cancer de la prostate, nous avons compté les micro-vaisseaux à l'intérieur des cancers primitifs de 74 patients (29 avec métastases, 45 sans). Les micro-vaisseaux ont été mis en évidence par coloration immunologique des cellules endothéliales par l'antigène correspondant au facteur VIII. Sans que le pathologiste n'ait connaissance du stade pathologique des patients, les microvaisseaux ont été comptés dans un champ de 0,739 mm2 dans les zones les plus actives en néovascularisation. La moyenne du compte des microvaisseaux dans les tumeurs des patients porteurs de métastases était de 76,8 microvaisseaux par champ (médiane 66, déviation standard 44,6). Le compte pour les cancers de patient sans métastase était significativement plus bas : 39,2 (médiane 36, déviation standard 18,6) (P

Tumor growth and metastasis require angiogenesis; and microvessel density, a measure of tumor angiogenesis, correlates with metastasis in breast and lung carcinoma. To determine how microvessel density correlated with metastasis in prostate carcinoma, we counted microvessels within the initial invasive carcinomas of 74 patients (29 with metastasis, 45 without). Microvessels were highlighted by immunostaining endothelial cells for factor VIII-related antigen. Without knowledge of the patient's cancer stage, microvessels were counted in a 200 field (0.739 mm2) in the most active areas of neovascularization. The mean microvessel count in tumors from patients with metastases was 76.8 microvessels per 200 field (median, 66; standard deviation, 44.6). The counts within carcinomas from patients without metastasis were significantly lower, 39.2 (median, 36; standard deviation, 18.6) (P

Mots clés:
prostate / tumor / metastasis / histoprognosis
Mots-clés:
prostate / tumor / Metastasis / histoprognosis
Tumor volume and stage in carcinoma of the prostate detected by elevations in prostate specific antigen
Tumor volume and stage in carcinoma of the prostate detected by elevations in prostate specific antigen
2001
- Article original
- Réf : J Urol, 1994, 152, 129-131

Il s'agit d'une étude rétrospective portant sur 142 pièce opératoires de cancers de prostate qui avaient été diagnostiqués devant une élévation isolée du psa (extrêmes: 4-20 ng/ml, Hybritech). Dans tous les cas, le toucher rectal était normal. Dans un cas il n'a pas été retrouvé de cancer sur la pièce opératoire. 6% des patients (8/142) avaient quelques lésions microscopiques, 28% (40/142) avaient un volume tumoral inférieur à 1cc et 65% des patients (93/142) avaient un volume tumoral de plus de 1cc. 26% des patients ont eu des marges d'exérèse positives. Le volume tumoral des cancers de prostate découvert devant une élévation isolée du psa n'est pas négligeable. Ces patients sont de bons candidats pour la prostatectomie radicale.

We reviewed the surgical specimen from 142 men undergoing radical prostatectomy for prostate cancer detected because of an elevation in serum prostate specific antigen alone. No patient had a palpable abnormality suggestive of cancer. One patient had no identifiable tumor in the radical prostatectomy specimen, 8 (6%) had only a few high power microscopic fields showing cancer, 40 (28%) had an estimated tumor volume of less than 1 cc and 93 (65%) had a tumor volume of greater than 1 cc. Surgical margins were positive in 37 patients (26%) and negative in 105 (73%). Most patients with cancer detected because of modest elevation in prostate specific antigen, even without palpable abnormalities, have a clinically significant tumor volume and are good candidates for radical .

Mots clés:
prostate / tumor / PSA / incidental diagnosis / Staging
Mots-clés:
prostate / tumor / PSA / incidental diagnosis / staging
Tumors after renal transplantation.
Tumors after renal transplantation.
2001
- Article original
- Réf : Urol Int, 1996, 57, 21-26

BUTS : Le but de cette étude rétrospective était d'analyser le développement des cancers après transplantation rénale. PATIENTS ET METHODES : 633 receveurs porteurs d'un greffon fonctionnel depuis plus d'un an ont été suivis pendant une période de 76,6±48,7 mois. Seul 12 receveurs ont reçu des reins de donneurs vivants apparentés. RESULTATS : 38 receveurs (6%) ont eu un cancer soit de la peau soit du système uro-génital, soit du système bronchique, soit du sein (femme), soit du colon. Toutes les tumeurs étaient des tumeurs de novo. Le nombre de patients développant des tumeurs était significativement plus haut dans le groupe traité par cyclosporine que chez les patients traités par immuno-suppression conventionnelle. 15 patients sont morts avec une survie moyenne de 7,7±12,1 mois. CONCLUSION : La fréquence de ces anomalies rend nécessaire l'examen régulier et routinier d'un transplanté à la fois avant, pendant et à des intervalles réguliers dans la surveillance après transplantation. Ceci inclut pour les patients l'examen de leur peau, de leur rein natif et des frottis cervicaux pour les femmes.

The purpose of this retrospective study was to analyze the development of malignancies after renal transplantation. 633 renal graft recipients with an organ function longer than 1 year were followed up over a mean period of 67.6 ± 48.7 months. Only 12 recipients received grafts from living-related donors. 38 recipients (6.0%) exhibited cancer of either the skin, the genitourinary system, the bronchial system, the female breast, or the colon. All tumors were de novo malignancies. The number of patients developing a tumor was significantly higher in the cyclosporine-treated group than in patients with conventional immunosuppression. 15 patients died within a mean survival time of 7.7 ± 12.1 months. The frequency of disorders makes it necessary for organ transplant recipients to have routine examinations both before and at regular intervals after transplantation. This includes examination of the patient's skin, native kidneys and cervical smears for females.

Mots clés:
Renal transplantation / tumor / transplanted kidney
Mots-clés:
renal transplantation / tumor / transplanted kidney
Ultrasonic indicators of ureteric reflux in the newborn.
Ultrasonic indicators of ureteric reflux in the newborn.
2001
- Article original
- Réf : Lancet, 1994, 343, 519-520

La valeur du dépistage échographique du reflux vésico-urétéral (RVU) chez les bébés est controversée. Nous avons soumis 300 nouveaux-nés à cet examen et mis en évidence une dilatation pyélique ou une autre anomalie mineure chez 53 d'entre-eux. Par la suite, 9 d'entre eux ont été explorés par cystographie mictionnelle et 3 avaient un RVU de grade supérieur à II (5 reins). L'indication de la cystographie était la persistance de la dilatation pour 3 enfants, une infection urinaire pour 3 enfants et pour 3 autres, il s'agissait d'un signe échographique décrit plus récemment, la ballonnisation du bassinet lors de la miction. Bien que la dilatation persistante du bassinet ne soit pas un signe spécifique (absent sur 2 des 5 reins malades et présent sur 5 reins sains), la ballonisation lors de la miction a été constamment mise en évidence sur les 5 reins malades. Ce signe, facile à recueillir chez un bébé qui a dormi mérite que l'on évalue prospectivement sa valeur pour le dépistage des RVU.

There is controversy over the value of ultrasonic screening for detection of vesicoureteric reflux (VUR) in babies. We scanned 300 newborn babies and identified 53 with a dilated renal pelvis or other minor abnormalities. Eventually, 9 of these were investigated by voiding cystourethrography and 3 (5 kidneys) proved to have VUR exceeding grade II. In 3 babies the reason for cystourethrography was persistent renal pelvis dilation; in 3 it was urinary tract infection; and in 3 it was a new ultrasonic sign observed early in the series--ballooning of the renal pelvis during voiding. Whereas persistent dilation of the renal pelvis was a non-specific indicator (absent in 2 of the 5 affected kidneys and present in 5 of those unaffected), ballooning was consistently seen in all 5 affected renal pelvises. This sign, easily obtained in a baby who has been sleeping, deserves prospective assessment for its value in screening.

Mots clés:
upper urinary tract malformation / vesicoureteral reflux / neonate / imaging / ultrasonography
Mots-clés:
upper urinary tract malformation / vesicoureteral reflux / neonate / imaging / ultrasonography
Ultrasound in the evaluation of urethral stricture disease: a prospective study in 175 patients.
Ultrasound in the evaluation of urethral stricture disease: a prospective study in 175 patients.
2001
- Article original
- Réf : Br J Urol, 1994, 74, 93-98

BUTS DE L'ETUDE. Evaluer les caractéristiques échographiques des sténoses uréthrales chez l'homme. PATIENTS ET METHODES. Entre 1990 et 1992 une étude prospective a porté sur 175 hommes chez lesquels le diagnostic de sténose uréthrale était suspecté et pour lesquels l'échographie a été utilisée comme premier examen d'imagerie, suivi d'une uréthro-cystographie rétrograde ou mictionnelle ou d'une uréthroscopie. RÉSULTATS. La sensibilité et la spécificité pour le diagnostic de sténose uréthrale ont été respectivement de 98% et 96%. L'échographie permet une étude tri-dimentionnelle de l'urèthre sans exposer les gonades aux radiations ionisantes. La longueur exacte et la profondeur de la sténose, sa sévérité ainsi que l'anatomie des tissus péri-sténotiques ont été correctement diagnostiqués. CONCLUSIONS l'échographie est un moyen simple, peu coûteux et rapide d'explorer l'urèthre sans exposition aux radiations ionisantes et devrait devenir l'examen de première intention d'exploration des sténoses de l'urèthre antérieur chez l'homme.

OBJECTIVE: To investigate the characteristic ultrasonic appearance of urethral stricture disease in men. PATIENTS AND METHODS: Between 1990 and 1992 a prospective study in 175 men with the suspicion of urethral stricture was performed using urethral ultrasound as the first diagnostic procedure, followed by retrograde urethrography, voiding cystourethrography or urethroscopy. RESULTS: The sensitivity and specificity in detecting urethral strictures were 98% and 96% respectively. Ultrasound offers a three-dimensional study in the evaluation of the urethra without exposing the gonads to ionizing radiation. The exact length and depth of the stricture, the severity of the strictured segment as well as the anatomy of the periurethral scars were diagnosed accurately. CONCLUSION: Ultrasound is a simple, inexpensive and rapid investigation of the urethra which requires no exposure of the patient to ionizing radiation and should be the preferred diagnostic procedure in the evaluation of strictures in the anterior urethra in men.

Mots clés:
urethra / stenosis / imaging / ultrasonography
Mots-clés:
Urethra / stenosis / imaging / ultrasonography
Un artifice technique pour l'extraction percutanée en monobloc de certains calculs rénaux supérieurs à 10 mm.
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 248-250

Les auteurs présentent un artifice technique de modification d'une gaine de travail pour néphrostomie percutanée d'extraction calculeuse. Pour des calculs sélectionnés, l'écartement des berges de la gaine permet d'extraire le calcul rapidement en monobloc sans recourir à un procédé de fragmentation ultrasonique ou hydro-électrique pouvant toujours laisser un fragment résiduel. Le but de cet artifice technique est d'assurer l'absence totale de fragments résiduels avec le minimum de risques pour le parenchyme rénal.

Technical device for percutaneous extraction of whole renal stones larger than 10 mm.

Mots clés:
Lithiase / Rein / Calcul / néphrolithotomie percutanée
Mots-clés:
stones / Kidney / calculus / percutaneous nephrolithotomy
Un cas de néphroblastome métastasé chez l'adulte d'évolution favorable sous cisplatyl, étoposide.
A case of adult Wilm's tumor with favorable evolution treated by cisplatyl, etoposide.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1999, 9, 731-733

Le néphroblastome est une tumeur exceptionnelle chez l'adulte. Son traitement associe la néphrectomie élargie, la polychimiothérapie et la radiothérapie. Le pronostic est péjoratif en raison d'un diagnostic tardif et d'une moindre efficacité de la chimiothérapie par rapport à l'enfant. Les différents protocoles de chimiothérapie et les indications de radiothérapie ne sont pas codifiés précisément en raison du peu de cas recensés. Nous rapportons un cas de néphroblastome chez l'adulte d1évolution favorable à 4 ans malgré une histologie défavorable, la présence de métastases pulmonaires et une rechute après une première chimiothérapie.

Wilm's tumor is exceptional in adulthood. Its treatment is based on radical nephrectomy, adjuvant chemotherapy and radiotherapy. The prognosis is poorer compared with children because adults present more frequently with advanced stages and chemotherapy has a moderate efficacy. The various protocols of chemotherapy and the indications of radiotherapy are not defined with precision, mainly due to the rarity of the disease. The authors report a case of adult Wilm1s tumor with a favorable evolution followed 4 years in spite of an unfavorable histology, lung metastases and a relapse after a first chemotherapy.

Mots clés:
Rein / tumeur rare / adulte / Chimiotherapie
Mots-clés:
Kidney / rare tumor / adult / Chemotherapy
Un cas de testicule ectopique en position périnéale
Perineal ectopic testis. A case report. Value of preoperative Doppler ultrasound.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1993, 3, 268-271

La position ectopique du testicule est définie par une migration différente du trajet normal de descente dans le scrotum. Nous rapportons un cas de testicule périnéal chez un enfant âgé de 4 ans. Le diagnostic est clinique, confirmé par l'échographie. Le doppler affirme et précise la vascularisation testiculaire. Le traitement chirurgical consiste en la réintégration dans la bourse.

The ectopic position of the testis is defined by a migration differing from the normal descent into the scrotum. This error is due to an anomaly of fixation of the distal extremity of the gubernaculum testis (2), resulting in an abnormal position of the testis. The five major sites of ectopic testis are the superficial inguinal canal (most frequent), femoral canal, suprapubic region (at the base of the penis), contralateral scrotum (rare) (3) and, lastly, the perineal region, which is also rare (8). The authors report a case of perineal testis in a 4 year old boy. The diagnosis was clinical and was confirmed by ultrasonography. Doppler studies visualised the testicular blood supply. The testis was surgically relocated in the scrotum.

Mots clés:
malformation génitale / ectopie testiculaire
Mots-clés:
genital malformation / cryptorchidism
Un kyste géant de la vésicule séminale associé à une agénésie urétéro-rénale ipsilatérale.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 256-261

Les auteurs présentent une observation de kyste de la vésicule séminale. La discussion porte sur le polymorphisme clinique et les examens nécessaires au diagnostic. Le traitement est chirurgical et réservé aux kystes à symptomatologie bruyante.

Seminal vesicle giant cyst associated with ipsilateral ureterorenal agenesis.

Mots clés:
voie séminale / vésicule séminale / Kyste / malformation rénale / agénésie rénale
Mots-clés:
seminal tract / seminal vesicle / Cyst / renal malformation / renal agenesis
Un modèle mathématique de miction permettant une analyse détaillée des débitmétries libres
A mathematical model of micturition allowing precise analysis of free uroflowmetry.
2001
- Recherche - Physiologie
- Réf : Prog Urol, 1999, 9, 350-360

Un modèle mathématique de la miction permettant une analyse détaillée des courbes de débitmétrie (méthode VBN) est décrit ainsi que quelques unes de ses applications.Un ensemble d'équations différentielles traduit la physiologie mictionnelle et d'éventuelles hypothèses diagnostiques susceptibles d'expliquer la forme de la courbe de débitmétrie. L'intégration du système permet de tester par simulation la validité de ces hypothèses.Une débitmétrie théorique est calculée en moins de 1 seconde, l'analyse d'une débitmétrie dysurique demande environ 5 minutes.L'efficacité du modèle résulte de sa rapidité et de la précision des comparaisons entre mesure et prédiction. La méthode a été appliquée à près d'un millier de courbes. Les débitmétries de sujets normaux sont restituées sans ajustement avec une erreur quadratique inférieure à 1%. Celles de patients dysuriques impliquent l'identification d'un ou deux paramètres adaptatifs caractéristiques de la pathologie sous-jacente. Ces paramètres sont invariants au cours d'une même session mais évoluent avec la pathologie et/ou le traitement.Ce modèle pourrait devenir un outil pour une urodynamique non invasive.

A mathematical model of micturition allowing precise analysis of uroflowmetry curves (VBN method) is described together with some of its applications. The physiology of micturition and possible diagnostic hypotheses able to explain the shape of the uroflowmetry curve can be expressed by a series of differential equations. Integration of the system allows the validity of these hypotheses to be tested by simulation. A theoretical uroflowmetry is calculated in less than 1 second and analysis of a dysuric uroflowmetry takes about 5 minutes. The efficacy of the model is due to its rapidity and the precision of the comparisons between measured and predicted values. The method has been applied to almost one thousand curves. The uroflowmetries of normal subjects are restored without adjustment with a quadratic error of less than 1%, while those of dysuric patients require identification of one or two adaptive parameters characteristic of the underlying disease. These parameters remain constant during the same session, but vary with the disease and/or the treatment. This model could become a tool for noninvasive urodynamic studies.

Mots clés:
Urodynamique / miction / débitmétrie
Mots-clés:
urodynamics / micturition / Uroflowmetry
Un nouveau procédé de traitement de l'incontinence urinaire d'effort (IUE) : soutènement sous-uréthral par une bandelette de Prolène(r) sous anesthésie locale.
A new treatment for urinary stress incontinence (USI) : suburethral Prolene sling under local anaesthesia.
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 1998, 80, 1080-1082

Une technique originale de traitement de l'IUE sous anesthésie locale est décrite. Il s'agit de la mise en place d'une bandelette de Prolène(r) sous la partie moyenne de l'urètre. Cette bandelette n'est pas mise en tension mais réalise seulement un soutènement de la région sous-urétrale. Sur 22 patientes sans prolapsus nécessitant de correction chirurgicale et présentant une IUE confirmée à l'examen clinique, 20 ont été totalement guéries par cette technique et le débit mictionnel post-opératoire n'a pas été diminué. Il nous semble donc s'agir d'une technique simple, non dysuriante et efficace.

An original technique for the treatment of USI under local anaesthesia is described. It consists of insertion of a Prolene sling under the middle part of the urethra. This sling is not placed under tension, but simply supports the suburethral region. In a series of 22 patients without prolapse requiring surgical correction and presenting USI confirmed by clinical examination, 20 were totally cured by this technique and the postoperative voiding flow rate was not decreased. This technique therefore appears to be simple, non-dysuric and effective.

Mots clés:
incontinence urinaire / chirurgie de l'incontinence urinaire / fronde
Mots-clés:
Urinary incontinence / urinary incontinence surgery / sling
Un PSA inférieur à 20 ng/ml exclue-t-il le diagnostic de cancer de prostate métastatique?
Does PSA at less than 20 exclude the diagnosis of metastatic prostate cancer?
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 1018-1021

BUTS : Mettre en évidence le risque non négligeable de métastases oseuses de cancer prostatique cliniquement localisé et dont le PSA est supérieur à 20 ng/ml. MÉTHODES : Dans cette étude en intention de traiter, les patients ayant une indication de prostatectomie radicale (de moins de 70 ans, ayant un cancer prostatique localisé, un nombre de biopsies positives de moins de 6 sur 9) et un PSA inférieur à 20 ng/ml (Tandem) ont été sélectionnés.
RÉSULTATS : Sur 210 patients répondant aux critères de sélection, 7 patients avaient des métastases osseuses dont 4 avaient un PSA inférieur à 10 ng/ml. Aucun n'avait de métastases ganglionnaires.
CONCLUSION : Le risque de présenter des métastases osseuses malgré un PSA inférieur à 20 ng/ml n'est donc pas négligeable. Il faut donc à notre avis continuer d'inclure la scintigraphie osseuse dans le bilan préthérapeutique du cancer prostatique cliniquement localisé.

OBJECTIVES : To demonstrate the considerable risk of bone metastases from clinically localized prostatic cancer with PSA greater than 20 ng/ml. MATERIAL AND METHODS : Patients presenting an indication for radical prostatectomy (younger than 70, with localized prostate cancer, less than 6 out of 9 positive biopsies) and PSA less than 20 ng/ml (Tandem) were selected for this intent-to-treat study. RESULTS : Seven of the 210 patients corresponding to the selection criteria presented with bone metastases and 4 of them had a PSA less than 10 ng/ml. None had lymph node metastases.
CONCLUSION : The risk of bone metastases despite PSA less than 20 ng/ml is therefore not negligible. In our opinion, it is necessary therefore to continue to include bone scan in the staging assessment of clinically localized prostate cancer.

Mots clés:
prostate / Tumeur / Métastase / PSA / scintigraphie osseuse
Mots-clés:
prostate / tumor / Metastasis / PSA / radionuclide bone scan