Base bibliographique

Sommaire :

Traitement de l'incontinence urinaire d'effort par colposuspension percutanée : une technique non satisfaisante
Treatment of urinary stress incontinence by percutaneous colposuspension: an unsatisfactory technique.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2001, 11, 336-339

But : Le but de cette étude a été d'évaluer les résultats avec un recul minimum d'un an de la technique de colposuspension percutanée à l'aiguille avec ancrage osseux (système Vésica®) dans le traitement de l'incontinence urinaire d'effort (IUE) de la femme.
Matériel et Méthodes : 34 femmes âgées de 35 à 86 ans (moyenne 62 ans) ont été traitées pour IUE par hypermobilité cervico uréthrale selon la technique Vesica*. Toutes avaient en préopératoire une manoeuvre de Bonney positive sans insuffisance sphinctérienne mesurée sur le profilométrie uréthrale.
Résultats : Globalement, à 1 an post opératoire, 9 patientes (26%) sont totalement sèches et ne portent pas de protection, 19 (56%) sont améliorées mais conservent des fuites occasionnelles et 6 (17%) sont des échecs. L'examen clinique a retrouvé des fuites en post opératoire chez 24 patientes avec dans tous les cas une récidive de l'hypermobilité avec manoeuvre de Bonney positive. Nous avons observé 1 abcédation sous cutanée et 2 douleurs prolongées au niveau d'un implant osseux. Nous n'avons observé aucun cas d'infection osseuse et aucune vis n'a été explantée. Il n'y a pas eu de rétention au delà du 3ème jour post opératoire.
Conclusion : En conclusion, la technique de colposuspension percutanée donne des résultats à un an décevants, en rapport dans tous les cas avec une récidive de l'hypermobilité uréthrale.

Objective: The objective of this study was to evaluate the results of a percutaneous needle colposuspension technique with bone fixation (Vesica system) in the treatment of female urinary stress incontinence (USI) of the woman, with a minimum follow-up of one-year.
Material and Methods: 34 women aged 35 to 86 years (mean: 62 years) were treated for USI due to bladder neck hypermobility according to the Vesica technique. All patients had a positive preoperative Bonney manoeuvre without sphincter incompetence on urethral pressure profile.
Results: Overall, 1 year postoperatively, 9 patients (26%) were completely dry and did not wear any protection, 19 (56%) were improved, but still presented occasional leaks and 6 (17%) were considered to be failures. Physical examination revealed postoperative leaks in 24 patients with recurrence of hypermobility and positive Bonney manoeuvre in every case. There was one subcutaneous abscess and 2 cases of persistent pain at the bone implant site. No cases of bone infection or screw explantation were observed. No cases of retention beyond the 3rd postoperative day were observed.
Conclusion: The percutaneous colposuspension technique gives disappointing results at one year due to recurrence of urethral hypermobility in every case.

Mots clés:
incontinence urinaire / Chirurgie / urèthre.
Mots-clés:
Urinary incontinence / surgery / Urethra
Tubulisation transversale de segments intestinaux : un conduit cathétérisable alternatif au procédé de Mitrofanoff
Transverse tubulisation of intestinal segments: a catheterizable conduit as an alternative to Mitrofanoff's procedure.
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 2001, 11, 382-384

Cet article décrit un procédé de création d'un conduit intestinal, (toujours disponible pour une dérivation continente) par tubulisation transversale de segments intestinaux. Cette technique est simple, efficace et représente une alternative au procedé de Mitrofanoff chez les patientes dont l'appendice n'est pas utilisable.

This article describes a procedure for creation of an intestinal conduit (that remains available for a continent diversion) by transverse tubulisation of intestinal segments. This simple, effective technique represents an alternative to Mitrofanoff's procedure in patients with a non-viable appendix.

Mots clés:
incontinence urinaire / Dérivation urinaire / Mitrofanoff
Mots-clés:
Urinary incontinence / urinary diversion / Mitrofanoff
Tumeur carcinoïde primitive et rein en fer à cheval : une association possible
Primary carcinoid tumour and horseshoe kidney: a possible association.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2001, 11, 301-303

Les auteurs présentent le neuvième cas de tumeur carcinoïde primitive survenue sur un rein en fer-à-cheval. Le diagnostic et le traitement ont été différés en raison du caractère kystique d'allure banale de la lésion initiale. Cette association exceptionnelle mérite toutefois d'être connue car le risque de tumeur maligne est majoré dans le rein en fer-à-cheval, notamment pour les tumeurs carcinoïdes. La faible agressivité cellulaire de ces tumeurs autorise habituellement une exérèse chirurgicale limitée.

The authors present the ninth case of primary carcinoid tumour arising in a horseshoe kidney. The diagnosis and treatment were delayed due to the benign cystic appearance of the initial lesion. This exceptional association must be kept in mind, as horseshoe kidney is associated with an increased risk of malignant tumours, especially for carcinoid tumours. The minimally aggressive nature of these tumours generally allows limited surgical resection.

Mots clés:
Tumeur du rein / Rein en fer à cheval / tumeur carcinoïde
Mots-clés:
kidney tumour / Horseshoe kidney / carcinoid tumour
Un cas de fistule recto-urétrale au cours de la maladie de Crohn
Rectourethral fistula associated with Crohn's disease.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2001, 11, 331-333

Il s'agit d'un patient de 53 ans qui présentait une maladie de Crohn iléocolique évoluant depuis 20 ans. Dans les suites d'une suppuration ano-périnéale complexe mise à plat à plusieurs reprises, il développa une fistule recto-urétrale. Les mises à plat itératives associées au drainage des urines ne suffirent pas à assécher la fistule et à guérir la suppuration périnéale. Après 10 mois d'évolution, le patient a eu la technique du lambeau muqueux rectal d'abaissement pour obturer le versant rectal de la fistule. Le patient a guéri de sa fistule et des lésions anopérinéales. Cette technique utilisée 4 fois avec succès semble un traitement efficace des fistules recto-urétrales au cours de la maladie de Crohn à muqueuse rectale saine.

The authors report the fourteenth case of rectourethral fistula associated with Crohn's disease, in a 53-year-old man with a 20-year history of ileocolonic Crohn's disease. The patient developed a rectourethral fistula following an episode of complex anoperineal suppuration surgically exposed on several occasions. Repeated surgical exposure and urine drainage were not sufficient to close the fistula and cure the perineal suppuration. After 10 months, the patient was treated by the rectal mucosal transposition flap technique to close the rectal aspect of the fistula, which ensured cure of the patient's fistula and anoperineal lesions. This technique has been used successfully on 4 occasions and appears to be an effective treatment for rectourethral fistula in Crohn's disease with healthy rectal mucosa.

Mots clés:
Fistule recto-urétrale / lambeau rectal d'abaissement / Maladie de Crohn
Mots-clés:
Rectourethral fistula / rectal mucosal transposition flap / Crohn's disease.
Un nouveau procédé à base de dé-épithélialisation dans le traitement de l'hypospadias scrotal
A new technique based on de-epithelialization in the treatment of scrotal hypospadias.
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 2001, 11, 385-388

Buts : Lutter contre l'apparition des fistules urétrales en post-opératoire et corriger la bifidité scrotale.
Matériels et Méthodes : 11 enfants porteurs d'hypospadias scrotal ont été soumis à ce procédé. La technique consiste à prélever de la face interne de chaque hémiscrotum un lambeau cutané vascularisé, qui sera dé-épithelialisé, puis rabattu sur l'urétroplastie confectionnée au préalable.
Résultats : Sur les 11 patients, 2 ont présenté des fistules qui ont disparu spontanément avec un meilleur aspect cosmétique des bourses.
Conclusion : Ce procédé semble très efficace dans la prévention des fistules urétrales en post-opératoire, et permet également de corriger la bifidité scrotale.

Objectives: To prevent the development of postoperative urethral fistula and to correct bifid scrotum.
Materials and Methods: Eleven boys with scrotal hypospadias were treated by this technique, which consists of raising a vascularized skin flap from the internal surface of each hemiscrotum, which is then de-epithelialized and closed over the urethroplasty.
Results: Two of the 11 patients developed fistulas that resolved spontaneously with a better cosmetic appearance of the scrotum.
Conclusion: This technique appears to be very effective in the prevention of postoperative urethral fistula, and also allows correction of bifid scrotum.

Mots clés:
Hypospadias / urétroplastie / technique chirurgicale
Mots-clés:
hypospadias / urethroplasty / surgical technique
Une complication post-traumatique de la cystostomie trans-appendiculaire : la péritonite urinaire
A post-traumatic complication of transappendicular cystostomy: urinary peritonitisBladder, rupture, peritonitis, urinary diversion.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2001, 11, 319-322

Deux enfants ayant subi une dérivation urinaire trans-appendiculaire (procédé de Mitrofanoff) ont présenté une rupture vésicale, l'un par traumatisme abdominal, 4 mois après l'intervention et l'autre par auto-sondage traumatique à 4 ans. L'anamnèse et les examens radiologiques standard( échographie, cystographie) ont permis de confirmer le diagnostic de péritonite urinaire. Dans les deux cas, la réparation chirurgicale a été possible en urgence avec des suites opératoires simples. Cette complication rare et grave doit conduire à une intervention en urgence et justifie une sélection rigoureuse des enfants qui peuvent bénéficier de ce type de dérivation en faisant préférer une augmentation des résistances cervico-urétrales à une fermeture du col vésical.

Two children who had undergone a transappendicular urinary diversion (type Mitrofanoff) developed bladder rupture, one following abdominal trauma, 4 months after the operation and the other following traumatic self-catheterization at 4 years. The clinical history and standard radiological examinations (ultrasonography, cystography) confirmed the diagnosis of urinary peritonitis. Emergency surgical repair was possible in both cases with an uneventful postoperative course. This serious and rare complication requires emergency surgery and justifies rigorous selection of children suitable for this type of diversion giving preference to increased bladder neck resistance over bladder neck closure.

Mots clés:
Vessie / rupture / péritonite / Dérivation urinaire
Mots-clés:
bladder / rupture / peritonitis / urinary diversion.
Une forme rare de phéochromocytome surrénalien : masse kystique asymptomatique
Pheochromocytoma: asymptomatic adrenal cyst.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2001, 11, 293-295

Nous rapportons l'observation d'une jeune femme de 26 ans vue pour douleurs abdominales. Les examens radiologiques (échographie, TDM) montrent une masse kystique de la surrénale gauche de 12 cm évoquant en premier lieu un kyste hydatique. La survenu d'un accès hypertensif en peropératoire a fait reconsidérer le diagnostic de phéochromocytome. Le phéochromocytome représente 6,61% des incidentalomes. Les formes kystiques du phéochromocytome sont rares. Elles posent un problème de diagnostic étiologique avec les autres masses kystiques de la surrénale. Afin d'éviter tout incident au cours de l'intervention, le dosage des dérivés méthoxylés urinaires est indispensable.

We report an adrenal cyst discovered in a 26-year-old woman with abdominal pain. Imaging (ultrasonography, computed tomography) demonstrated a 12 cm adrenal cystic mass suggestive of hydatic cyst of adrenal. She undergoes surgical exploration, when blood pressure increases. Pheochromocytoma diagnosis is reconsidered. Cystic pheochromocytoma is a rare tumour of the adrenal gland that can pose a diagnostic challenge.

Mots clés:
Surrénales / Phéochromocytome / incidentalome / Tumeur kystique
Mots-clés:
pheochromocytoma / incidentaloma / cystic tumour