Base bibliographique

Sommaire :

Variations dans la pratique de la prostatectomie radicale en France
Variations in radical prostatectomy practice in France.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2001, 11, 49-55

Objectif : La description de la pratique de la prostatectomie radicale (PR) dans la population générale en France n'a jamais été rapportée. L'objectif de ce travail a été d'analyser la pratique de la PR en France, les déterminants et les variations géographiques à partir de l'enquête CCAFU-Francim sur le cancer de la prostate (Ca P) dont le diagnostic a été fait en 1995.
Matériel et Méthode : 175 PR ont été réalisées dans l'échantillon des 798 patients tirés au sort sur les cas de Ca P recensés en 1995 par quatre Registres de cancer (Bas-Rhin, Calvados, Isère et Tarn). L'analyse a porté sur les caractéristiques des tumeurs, les moyens diagnostiques et les résultats histopathologiques. Une analyse multivariée par régression logistique tenant compte de l'âge, du PSA et du stade clinique a étudié les variations entre départements et secteurs d'activité des urologues (privé ou public).
Résultats : L'âge moyen des patients au moment du diagnostic était de 65,3 ans (46-76). Le PSA médian était de 18,3 ng/ml (1-184). Le diagnostic a été fait par biopsies (91%) qui étaient systématisées dans 74% ou par résection endoscopique (7%). Le stade clinique était classé T1 (22,3%), T2 (64%), T3 (8,6%), N+ (0,6%) et inconnu (4,5%). Le stade pathologique était pT2 N0 (46,3%), pT3 N0 (40%), pT4 N0 (1,7% ), pTx N+ (8,6%) et inconnu (3,4%). Un traitement adjuvant (radiothérapie 13,7%, hormonothérapie 13,7% ou les deux 3%) a été réalisé chez 54 patients (31%). L'analyse multivariée a montré que la probabilité ajustée d'avoir une PR était 3 fois supérieure dans un département par rapport aux autres et 2,6 fois supérieure dans le secteur privé.
Conclusion : Cette étude portant sur la pratique de la PR dans la population générale montre une concordance avec les recommandations de 1995. Toutefois, elle montre des variations de pratique selon les régions et le secteur d'activité témoignant de phénomènes d'écoles et de culture médicale différents dans un même pays.

Objective: A description of radical prostatectomy (PR) practice in the general population in France has never been reported. The objective of this study was to analyse RP practice in France, and its determinants and geographical variations based on the CCAFU-Francim survey on prostate cancer (PC) diagnosed in 1995.
Material and Method: 175 PR were performed on the sample of 798 patients selected at random from the cases of PC identified in 1995 by four cancer registries (Bas-Rhin, Calvados, Isère and Tarn). Analysis was based on tumour characteristics, diagnostic methods and histopathological results. Multivariate analysis by logistic regression taking into account age, PSA and clinical stage studied variations between departments and types of urology practice (private or public).
Results: The mean age of the patients at the time of the diagnosis was 65.3 years (46-76). The median PSA was 18.3 ng/ml (1-184). The diagnosis was made by biopsies (91%) which were systematized in 74% of cases or by transurethral resection (7%). The clinical stage was T1 (22.3%), T2 (64%), T3 (8.6%), N+ (0.611) and unknown (4.5%). The pathological stage was pT2N0 (46.3%), pT3N0 (40%), pT4N0 (1.7%), pTxN0 (8.6%) and unknown (3.4%). Adjuvant treatment (radiotherapy: 13.7%, endocrine therapy: 13.7% or both: 31%) was performed in 54 patients (31%). Multivariate analysis showed that the adjusted probability to be treated by RP was 3 times higher in one department compared to others and 2.6 times higher in the private sector.
Conclusion: This study of RP practice in the general population shows a concordance with the 1995 recommendations, but it also shows practice variations according to the region and the type of practice, reflecting different schools of thought and medical education within the same country.

Mots clés:
Cancer de la prostate / Épidémiologie / prostatectomie radicale / registres de population
Mots-clés:
Prostate cancer / epidemiology / radical prostatectomy / population registers