Voies rétropubienne et périnéale : plaidoyer pour la prostatectomie radicale par voie périnéale.

16 juillet 2001

Mots clés : prostatectomie radicale, voie d'abord périnéale, voie d'abord rétro-pubienne
Auteurs : Salomon L, Colombel M, Patard JJ, Contremoulins I, Bellot J, Lafrere-Belda MA, Gasman D, Chopin D, Abbou CC
Référence : Prog Urol, 1997, 7, 976-983
BUTS : Deux voies d'abord chirurgical sont proposées pour la prostatectomie radicale, la voie rétropubienne et la voie périnéale. Nous avons comparé sur les plans chirurgical, carcinologique et fonctionnel ces deux voies d'abord et présentons les arguments qui nous font penser que la voie périnéale est la voie d'abord de la prostatectomie radicale.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : 55 prostatectomies radicales par voie rétropubienne ont été comparées rétrospectivement à 55 prostatectomies radicales par voie périnéale effectuées de mars 1992 à décembre 1995. Le TNM clinique, les PSA préopératoires, les résultats des 6 biopsies endorectales systématisées, la durée d'intervention, le saignement peropératoire, le nombre de patients transfusés et le nombre de culots globulaires par patient transfusé, les complications médicales et chirurgicales, la durée de sondage et la durée d'hospitalisation, le nombre de fuites et de sténoses de l'anastomose uréthrovésicale, l'analyse de la pièce de prostatectomie, l'évolution des PSA, la continence et l'érection ont été étudiés.
RESULTATS : Les différences statistiquement significatives concernent respectivement pour les voies rétropubienne et périnéale: le PSA préopératoire (24 vs 15 ngr/ml), le saignement peropératoire (2664 vs 1071 ml), le nombre de patients transfusés (91% vs 28%), le nombre de culots globulaires par patient transfusés (3,9 vs 2,7), les complications médicales et chirurgicales (56,9 vs 29,1%), la fuite anastomotique (24,1 vs 7,2%), la sténose anastomotique (31,5 vs 1,8%), la durée du sondage (18 vs 13 jrs) et la durée d'hospitalisation (14 vs 8 jrs). A 2 ans, les PSA restent inférieurs à 0,5 ngr/ml dans les 2 groupes.
CONCLUSION : Même avec la période d'apprentissage, la voie périnéale offre les mêmes résultats que la voie rétropubienne sur les plans carcinologique et fonctionnel avec des suites opératoires plus simples pour le patient.