Vapoénucléation prostatique au laser thulium selon « la mushroom technique »

25 novembre 2015

Auteurs : R. Codas, L. Badet, E. Ravier, N. Abid, S. Crouzet, M. Colombel, X. Martin, H. Fassi-fehri
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 864-865
Objectifs

Nous décrivons une technique de vaporisation de la prostate après énucléation partielle au laser thulium de l’adénome. Technique dérivée de « la mushroom technique » décrite par Hochreiter et al. en 2002.

Méthodes

Cette technique utilise les capacités de section et de vaporisation du laser thulium. Le matériel utilisé est un résectoscope à embout bisauté Ch. 24,5, une fibre laser 1000μ et un générateur laser thulium 120 W. L’intervention débute par une section à 50W du col vésical au véru montanum à 5 et 7heures. Le lobe médian est ensuite repoussé vers le col dans le plan de la capsule. Une fois pédiculé, le lobe est vaporisé à 120W. Les lobes latéraux sont détachés de l’apex prostatique en regard du véru et libérés du plan capsulaire. Une fois pédicules, les lobes latéraux sont vaporisés.

Résultats

L’énucléation à faible énergie des lobes prostatiques dans le plan de la capsule permet de délimiter le bon plan de dissection de l’adénome tout en assurant une hémostase de bonne qualité. Cette technique évite de délivrer une énergie excessive sur la capsule et évite les traumatismes que pourrait engendrer l’utilisation excessive de la poussée mécanique du bec du résectoscopie pour l’énucléation. La vaporisation à haute énergie (120W) des lobes pédiculés et partiellement dévascularisés réduit le risque hémorragique et minimise l’impact de la diffusion de la chaleur sur la capsule. Cette technique évite les contraintes d’une morcellation.

Conclusion

La « mushroom technique » au laser thulium est une technique fiable et reproductible pour les prostates de volume est inférieure à 60mL. Des études cliniques sont nécessaires pour évaluer les résultats fonctionnels et les comparer aux techniques standards.




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.