Validation de l’index de sévérité de la gangrène de Fournier (ISGF) dans une série contemporaine

25 novembre 2015

Auteurs : H. Guedira, M. Moudouni, A. Lakmichi, Z. Dahami, I. Sarf, M. Dimitri
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 808-809
Objectifs

Le but de notre étude est de valider l’ISGF sur une série de patients admis pour gangrène de Fournier dans notre établissement. L’analyse statistique a été réalisée par le logiciel SPSS 10 pour Windows et le seuil de significativité était retenu pour un p <0,05.

Méthodes

De 2002 a 2012, soixante cas de GF ont été colligés, sept cas de décès ont été observés soit une mortalité de 12 %. L’âge moyen de nos patients est 57ans. Tous les cas observaient sont de sexe masculin. Nous avons établi l’ISGF pour chaque patient.

Résultats

Nous avons établi l’ISGF pour chaque patient, avec une différence significative entre la moyenne de l’ISGF dans la série de survie (6,23±3,47) comparée à (10,14±2,41) dans celle de mortalité (p =0,006). En utilisant la valeur seuil de l’ISGF déterminée à 9 par Laor et al., on note que le taux de mortalité est significativement élevé dans le groupe des patients ayant un ISGF>à 9 (38,4 %), comparé à (4,3 %) dans le groupe des patients ayant ISGFà 9, avec une différence statistiquement significative (p =0,004). Nous avons également démontré comme des facteurs de mauvais pronostic le diabète, les troubles hydroélectrolytiques, l’insuffisance rénale et l’extension locale avancée de l’infection.

Conclusion

L’ISGF calculé à partir des signes cliniques et métaboliques constitue un outil simple, fiable et valide dans l’évaluation de la gravité initiale de la maladie, permettant de mieux stratifier les patients pour une meilleure prise en charge.




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.