Utilisation de l'anneau Valtrac (r) pour les anastomoses digestives en urologie : à propos de 16 cas.

16 juillet 2001

Mots clés : chirurgie digestive
Auteurs : Raynaud F, Seifeddine A, Guy L, Escaravage L, Boiteux JP
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 211-216
BUT : Apprécier l'intérêt de l'anneau Valtrac (r), prothèse biofragmentable destiné à simplifier les anastomoses digestives. MATERIEL ET MÉTHODES : Pendant une période de deux ans, nous avons réalisé avec le Valtrac, 15 anastomoses chez 16 patients (âge moyen = 60 ans). Nous avons effectué 10 anastomoses iléales, 4 iléo-coliques et 1 jéjuno-jéjunale.
RESULTATS : Une anastomose n'a pu être pratiquée en raison d'une lumière digestive iléale trop étroite. Le séjour moyen des patients en réanimation est de 3 jours ; l'aspiration gastrique est maintenue en moyenne 1 semaine, en effet la reprise du transit est longue avec les premiers gaz au 6ème jouret la première selle au 7ème. Les complications ont été nombreuses : 2 fistules digestives, une éviscération au 7ème jour, une sub-occlusion transitoire et une occlusion traitée médicalement au 27ème jour, due à une pancréatite. CONCLUSION: Même si toutes ces complications ne sont pas liées à la technique de l'anastomose, nos résultats ne sont pas superposables à ceux retrouvés dans la littérature. Il est souvent difficile d'insérer l'anneau Valtrac(r) dans un iléon sain dans sa présentation actuelle car l'anneau le plus petit est souvent trop large. En tout état de cause, nous recommandons la plus extrême prudence dans l'indication de cette méthode pour les anastomoses du grêle.