Urethroplasty for posterior urethral strictures

16 juillet 2001

Mots clés : urethra, stenosis, urethroplasty
Auteurs : Mundy AR
Référence : Br J Urol, 1996, 78, 243-247
BUTS : Evaluer les résultats à long terme et les complications de l'uréthroplastie pour les patients présentant des plaies de l'urèthre postérieur associées à des fractures du petit bassin et déterminer quel type de traitement est le plus approprié. PATIENTS ET METHODES : 82 patients ont été suivis prospectivement après avoir subi une uréthroplastie par anastomose bulbo-prostatique trans-périnéale. Les résultats et les complications pour ces patients sont comparés à 59 autres patients qui avaient eu une uréthroplastie type ÇpatchÈ pour une sténose serrée et qui dans d'autres circonstances auraient pu être des candidats à l'uréthroplastie par résection suture. RESULTATS : Les taux de récidives de la sténose à 1, 5 et 10 ans étaient respectivement de 7, 12 et 12% pour le groupe avec résection suture et de 12, 20 et 31% pour le groupe avec ÇpatchÈ uréthral. 4 des 10 patients qui avaient présenté une nouvelle sténose durant les 5 ans de suivi après uréthroplastie par résection suture avaient plus de 55 ans et 4 des 7 patients qui avaient eu une résection suture et qui avaient plus de 55 ans ont récidivé leur sténose. Tous les patients qui avaient récidivé leur sténose étaient impuissants. Les complications les plus habituelles après uréthroplastie par résection suture étaient principalement une conséquence du traumatisme d'origine plus que de la chirurgie tandis que les complications après ÇpatchÈ uréthral étaient principalement liées à la chirurgie. L'impuissance apparaissait quelquefois dans les deux types de chirurgie. CONCLUSION : L'uréthroplastie par suture est la technique la plus fiable pour les sténoses de l'urèthre proximal traumatique mais n'était pas bien tolérée chez les patients âgés et était une cause d'impuissance dans un petit groupe de patient mais non significatif. Les résultats du ÇpatchÈ uréthral était moins satisfaisants et la différence devenait progressivement moins marquée avec un suivi plus prolongé.