Uréthroplastie en 2 temps par greffe cutanée.

16 juillet 2001

Mots clés : Urèthre, lésion, sténose, uréthroplastie, greffon cutané
Auteurs : Bouchot O, Cassé C, Bochereau G, Prunet D, Buzelin JM
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 551-555
BUTS: Exposer la technique et les résultats de l'urétroplastie en 2 temps utilisant une greffe cutanée en filet, décrite par Schreiter en 1984. METHODES: 11 patients présentant une sténose de l'urètre antérieur ont été traités selon cette technique. Dans tous les cas, il s'agissait d'une récidive de la sténose après urétroplastie en un temps (lambeau cutané pédiculé, lambeau de vaginale). Le siège de la sténose a été pénien dans 4 cas, périnéo-scrotal dans 7 cas, et la longueur moyenne a été de 7,7 cm (3 à 12,5).
RÉSULTATS: 10 patients ont pu être traités en 2 temps, le dernier restant en urétrostomie périnéale. Avec un recul moyen de 3,5 ans (compris entre 14 et 77 mois), 9 patients ont présenté un résultat satisfaisant sans récidive radiographique, mais ont conservé une pollakiurie nocturne (2 levers), un débit maximum moyen à 12,8 ml/s, et un résidu post-mictionnel moyen de 55 ml présent dans 8 cas sur 9. Un échec complet, par récidive complète de la sténose liée à la taille réduite du lambeau cutané lors du 2ème temps, a été observé. CONCLUSION: Cette technique est intéressante comme solution de rattrapage après échec d'une urétroplastie en 1 temps. Elle permet de traiter des sténoses étendues de l'urètre antérieur, de reconstituer un tissu bien vascularisé permettant de reconstituer un canal urétral de bonne qualité. Elle présente également comme avantage d'éviter la présence de follicules pileux, et de pouvoir réaliser les 2 temps dans un délai court.