Urétéroscopie versus lithotripsie par onde de choc extracorporelle in situ dans le traitement des calculs du tiers distal de l'uretère.

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, Uretère, Calcul, Urétéroscopie, lithotripsie extra-corporelle
Auteurs : Leblanc B, Paquin JM, Valiquette L, Perreault JP, Faucher R, Mauffette F, Benard F
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 535-538
Nous avons procédé à une étude rétrospective dans le but de comparer l'efficacité de l'urétéroscopie et de la lithotripsie par onde de choc extracorporelle (LEC) in situ dans le traitement des calculs urétéraux du tiers inférieur. Quatre-vingt-huit patients consécutifs ont été traités par LEC et ont été comparés à un groupe de 94 patients traités par urétéroscopie au cours de la même période. Le taux de succès de la LEC a été de 58% tandis que celui de l'urétéroscopie a été de 84%, ce qui représente une différence statistiquement significative. Le taux de succès a été influencé par le volume du calcul dans le groupe traité par LEC, mais non chez le groupe traité par urétéroscopie. L'étude suggère que, pour le calcul de 6 mm et moins, les deux modalités de traitement sont équivalentes tandis que pour les calculs de plus de 6 mm le taux de succès de l'urétéroscopie est supérieur.