Une image à retenir

21 avril 2006

Mots clés : Transplantation, donneurs
Auteurs : Jacques IRANI
Référence : Prog Urol, 2006, 16, 72-72
Contexte: Des critères élargis pour les donneurs d'organes (ou ECD pour expanded criteria donor) -définis par l' âge 60 ans ou de 50 à 59 ans avec au moins un des critères suivants : HTA, créatininémie>132,6 mmol/l et décès par AVC-, sont associés à une augmentation du risque de 70% de perte du greffon. Cependant, ces greffes ECD pourraient augmenter la survie globale par diminution du temps d'attente sur les listes de greffe. L'objectif de cette étude était de comparer le taux de mortalité des patients après transplantation d'un rein ECD, avec celui des patients avec un traitement standard, c'est-à-dire soit transplantés avec un rein non-ECD soit encore en dialyse. Conclusions: Des reins ECD devraient être proposés aux candidats >40 ans sur listes reconnues pour la longue durée d'attente (médiane > 3,7 ans). Dans les autres cas, une transplantation avec un rein ECD n'influence la survie favorablement que chez les patients diabétiques. L'image: La courbe de l'évolution du risque relatif de mortalité montre que si dans les premiers mois post-opératoires, le risque est supérieur dans le bras ECD comparé au groupe greffés non-ECD + dialysés, ce risque s'égalise à J226 soit environ 7,5 mois. Au-delà, le risque est inférieur dans le bras ECD.
La courbe cumulative de mortalité montre une égalisation entre les 2 groupes cités ci-dessus à 3,5 ans. Analyses ajustées à l'âge, sexe, origine ethnique et race, groupe sanguin, étiologie de l'IR, panel d'anticorps, modalité de dialyse, co-morbidités, années d'attente sur liste, groupe préleveur et temps cumulé de dialyse.

In Merion et al.: Deceased-Donor Characteristics and the Survival Benefit of Kidney Transplantation. JAMA 2005; 294: 2726-2733.