Une forme rare de phéochromocytome surrénalien : masse kystique asymptomatique

03 novembre 2001

Mots clés : Surrénales, Phéochromocytome, incidentalome, Tumeur kystique
Auteurs : TAZI K, ELMALKI HO, EI FASSI MJ, KOUTANI A, HACHIMI M, LAKRISSA A
Référence : Prog Urol, 2001, 11, 293-295
Nous rapportons l'observation d'une jeune femme de 26 ans vue pour douleurs abdominales. Les examens radiologiques (échographie, TDM) montrent une masse kystique de la surrénale gauche de 12 cm évoquant en premier lieu un kyste hydatique. La survenu d'un accès hypertensif en peropératoire a fait reconsidérer le diagnostic de phéochromocytome. Le phéochromocytome représente 6,61% des incidentalomes. Les formes kystiques du phéochromocytome sont rares. Elles posent un problème de diagnostic étiologique avec les autres masses kystiques de la surrénale. Afin d'éviter tout incident au cours de l'intervention, le dosage des dérivés méthoxylés urinaires est indispensable.