Une alternative technique simple dans le traitement de l'hydrocèle idiopathique de l'adulte : la

16 juillet 2001

Mots clés : vaginale testiculaire, hydrocèle, Chirurgie
Auteurs : Falandry L
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 568-574
L'auteur décrit une technique simple et nouvelle de traitement de l'hydrocèle idiopathique selon un procédé par "fenestration", visant à corriger le déséquilibre des échanges hydrostatiques intra-vaginaux. L'intervention consiste dans un premier temps à ourler séparément la fibreuse profonde et le feuillet pariétal de la vaginale, formant le pourtour de la "fenêtre". Dans un deuxième temps, celle-ci est adossée par son feuillet fibreux au dartos resté solidaire du tissu cellulaire sous cutané, riche voie de drainage lymphatique. Pour 108 patients traités selon cette technique depuis septembre 1982, avec un suivi de 6 ans, les résultats ont été excellents, tant sur le plan anatomique que fonctionnel 98 fois (90,7%), moyens 6 fois (5,5%) et mauvais 4 fois (3,7%). Face aux procédés classiques, l'ouverture "fenêtrée" de la vaginale, associant la conservation de la vaginale à une ouverture limitée de la séreuse, préserve l'habitacle du testicule, ainsi que le rôle protecteur de la séreuse sur le testicule. Enfin, l'adossement du pourtour externe de la fenêtre au dartos, facilitant au mieux le drainage lymphatique profond vers l'espace celluleux superficiel, reconstitue un équilibre physiologique dans les échanges constants des sérosités intravaginale. Ayant le mérite d'une extrême simplicité, ce procédé dont l'expérience nous a montré l'efficacité et la fiabilité, tant sur le plan anatomique que fonctionnel, s'adresse surtout à l'hydrocèle idiopathique de l'adulte avec vaginale saine.