Un PSA inférieur à 20 ng/ml exclue-t-il le diagnostic de cancer de prostate métastatique?

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, Métastase, PSA, scintigraphie osseuse
Auteurs : Amsellem D, Ogiez N, Salomon L, Chopin D, Abbou CC, Colombel M
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 1018-1021
BUTS : Mettre en évidence le risque non négligeable de métastases oseuses de cancer prostatique cliniquement localisé et dont le PSA est supérieur à 20 ng/ml. MÉTHODES : Dans cette étude en intention de traiter, les patients ayant une indication de prostatectomie radicale (de moins de 70 ans, ayant un cancer prostatique localisé, un nombre de biopsies positives de moins de 6 sur 9) et un PSA inférieur à 20 ng/ml (Tandem) ont été sélectionnés.
RÉSULTATS : Sur 210 patients répondant aux critères de sélection, 7 patients avaient des métastases osseuses dont 4 avaient un PSA inférieur à 10 ng/ml. Aucun n'avait de métastases ganglionnaires.
CONCLUSION : Le risque de présenter des métastases osseuses malgré un PSA inférieur à 20 ng/ml n'est donc pas négligeable. Il faut donc à notre avis continuer d'inclure la scintigraphie osseuse dans le bilan préthérapeutique du cancer prostatique cliniquement localisé.