Un abord hybride NBI–vaporisation au plasma versus le traitement standard des tumeurs non-invasives de la vessie–une étude de cohorte a longue terme, distribuée en paires, index-témoin

25 novembre 2017

Auteurs : B. Geavlete, C. Ene, C. Bulai, G. Balan, C. Moldoveanu, P. Geavlete
Référence : Prog Urol, 2017, 13, 27, 669-670
Objectifs

Pendant une étude à longue terme, distribuée en paires, index-témoin, un abord combiné diagnostique (cystoscopie standard [CS] et narrow band imaging [NBI]) et thérapeutique (vaporisation bipolaire au plasma [VBP]) a été comparé au protocole conventionnel (CS et résection transurétrale monopolaire de la vessie [RTUV]) dans des cas de grandes tumeurs de la vessie non invasives de la musculaire (TVNIM).

Méthodes

On a inclus 260 patients avec au moins une tumeur3cm diagnostiqués par échographie abdominale et scanner avec contraste. Les patients index (n =130) ont été prospectivement enrôlés et ont subi une CS et NBI, suivie par VBP (évaluation du stage tumoral et confirmation de l’ablation complète par résection bipolaire de la base tumorale). CS et RTUV ont été appliqués chez les cas-témoin sélectionnés de manière rétrospective (n =130). L’assortissement des paires a été déterminé par la catégorie similaire de risque de récurrence établi en accord avec le score de risque EORTC. Après 4 semaines, une ré-résection a été effectué dans les cas de TNIVM.

Résultats

VBP a montré des taux significativement réduits de la stimulation du nerf obturateur (2,7 % versus 18,4 %), de la perforation de la paroi vésicale (0,9 % versus 6,4 %), du cathétérisme (48,6 versus 74,1heures) et de l’hospitalisation (2,9 versus 4,2jours), ainsi qu’une moindre baisse de l’hémoglobine (0,47g/dL versus 0,96g/dL). La cystoscopie NBI a été caractérisée par un taux de détection tumorale substantiellement amélioré (CIS : 95,3 % versus 65,1 % ; pTa : 93,3 % versus 82,2 % ; TNIVM : 95 % versus 84,2 %). Dans le groupe NBI-VBP à la ré-résection, on a trouvé des taux substantiellement réduits des récurrences en générale (6,3 % versus 17,4 %) et particulièrement des lésions orthotopiques (3,6 % versus 12,8 %). Les taux de récurrences à un (7,2 % versus 18,3 %), deux (12,4 % versus 25,8 %) et trois (16,5 % versus 31,8 %) ans ont été significativement réduits dans la série NBI-VBP.

Conclusion

La VBP a souligné une efficacité supérieure, une réduction du risque hémorragique et une récupération postopératoire plus rapide pour les grandes TVNIM. La cystoscopie NBI a démontré une meilleure précision du diagnostic, tandis qu’on a trouvé plus de lésions de tous les stages tumoraux. Cet abord hybride a déterminé une baisse significative des taux de récurrences à trois ans.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2017 
Publié par Elsevier Masson SAS.