Tumeurs testiculaires de l’enfant : à propos de 12 cas

25 novembre 2019

Auteurs : S. Sellami, S. Ammar, M. Fourati, M. Zouari, H. Zitouni, A. Ben abdallah, H. Ben Ameur, M. Mhiri, M. Ben Dhaou, R. Mhiri
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 651
Objectifs

Les tumeurs testiculaires représentent 1 % des tumeurs solides chez les enfants. Le but de cette étude est de décrire les caractéristiques de ces tumeurs et leur évolution chez les enfants traités pour des tumeurs testiculaires.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective des dossiers des enfants âgés de moins de 14 ans traités pour une tumeur testiculaire dans notre région de 1990 à 2017.

Résultats

Douze cas ont été recueillis l’âge moyen était 3,2 ans (8 étaient<2 ans). Les circonstances de découverte étaient une augmentation du volume testiculaire indolore (10 cas), cryptorchidie (un cas) et fortuite (un cas). L’alpha-fœtoprotéine pratiquée chez 7 patients était élevé chez 4. L’échographie a montré une masse testiculaire dans tous les cas. Le traitement initial consistait en une orchidectomie inguinale (8 cas), scrotale (3 cas) et une énucléation (un cas). L’anatomopathologie a conclu à une tumeur du sac vitellin (6 cas), tératome (3 cas) et tumeur stromale (2 cas) et kyste épididymaire (un cas), classée stade I dans 11 cas et stade IIb dans un cas. Quatre patients ont reçu une chimiothérapie adjuvante. L’évolution était simple chez 11 patients et un patient a présenté un nodule pulmonaire nécessitant une intervention chirurgicale avec évolution favorable.

Conclusion

Une augmentation progressive du volume testiculaire devrait faire évoquer le diagnostic de tumeur testiculaire. Le type de tumeurs testiculaires chez les enfants pré-pubères diffère de celles après la puberté. Le pronostic est favorable.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Programme de recherche PEPS, ANSM.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.