Tumeurs testiculaires à cellule de Leydig a priori bénignes : énucléation ou orchidectomie radicale?

16 juillet 2001

Mots clés : testicule, tumeur non germinale
Auteurs : Danjou P, Cavrois G, Gilliot P, Rigot JM, Mazeman E
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 234-237
Les lames de 5 patients traités pour tumeur testiculaire à cellule de Leydig (TTCL) cliniquement bénigne ont été relues selon des critères histologiques présomptifs de malignité. L'absence de tout signe de gravité n'est vérifiée que dans un seul cas, aucune des autres tumeurs ne pouvant être considérée comme rigoureusement bénigne. Ces constatations doivent inciter à une grande prudence dans les indications conservatrices, d'autant que, lorsqu'elles sont malignes, ces tumeurs sont d'une particulière gravité compte tenu du diagnostic nécessairement tardif et de leur absence de radio ou chimio-sensibilité.