TUMEURS MALIGNES DU PÉNIS - Chimiothérapie des carcinomes du pénis

06 novembre 2005

Mots clés : tumeur du penis, Chimiotherapie
Auteurs : Stéphane CULINE
Référence : Prog Urol, 2005, 15, 4, 829-836, suppl. 2

I. Les molécules efficaces

Trois molécules principales émergent de l'analyse de la littérature : la bléomycine, le cisplatine et le méthotrexate (Tableau 1). Les taux de réponses objectives, compris entre 21% et 61%, sont d'interprétation difficile quant à leur fiabilité, dans la mesure où les études sont anciennes, les effectifs de patients limités, les doses délivrées variables et les stades traités hétérogènes [3, 4, 7, 10, 11].

II. Les associations de molécules

La combinaison la plus étudiée a été logiquement l'association de bléomycine, cisplatine et méthotrexate (Tableau 2). Dans un premier essai mené au M.D. Anderson, un taux de réponses objectives prometteur de 72% a été observé chez 14 patients de stades localement avancés, dont 3 ont reçu la bléomycine et le cisplatine par voie intra-artérielle. La durée médiane des réponses a été de 6 mois [2].

La même association de molécules, délivrées cependant selon un schéma d'administration différent, a été rapportée par le Southwest Oncology Group chez 40 patients de stades localement avancés ou métastatiques. Le taux de réponses objectives a été de 32,5%, avec 5 réponses complètes et 8 réponses partielles. La durée médiane des réponses a été de 4 mois. La toxicité n'a pas été négligeable puisque 5 décès toxiques sont survenus [4].

Les autres expériences d'associations de molécules ont dans leur grande majorité utilisé le cisplatine en association avec le 5-fluoro-uracile [5, 6, 9]. Le nombre de patients est cependant trop faible pour conclure sur l'efficacité attendue.

III. Les indications

L'analyse de la littérature révèle surtout la pauvreté de nos connaissances en matière de chimiothérapie des carcinomes du pénis. S'il existe un certain degré de chimio-sensibilité, l'impact sur la survie des patients n'a pas été démontré. De plus, le protocole de référence reste à définir.

Dans les stades loco-régionaux avancés ou métastatiques, la chimiothérapie peut être envisagée, avec un objectif palliatif. Dans les stades plus précoces, la chimiothérapie, délivrée en situation néo-adjuvante ou adjuvante, pourrait s'intégrer dans une prise en charge pluri-disciplinaire dans la mesure où les très rares études publiées dans ce contexte ont paru apporter des résultats intéressants [5, 6, 8, 9].

Seuls des essais de recherche clinique prospectifs permettraient d'établir le rôle précis de la chimiothérapie dans cette pathologie.

Références

1. AHMED T, SKLAROFF R, YAGODA A. Sequential trials of methotrexate, cisplatin and bleomycin for penile cancer. J Urol 1984, 132: 465-470

2. DEXEUS FH, LOGOTHETIS CJ, SELLA A, AMATO R, KILBOURN R, FITZ K, STRIEGEL A. Combination chemotherapy with methotrexate, bleomycin and cisplatin for advanced squamous cell carcinoma of the male genital tract. J Urol 1991, 146: 1284-1287

3. GAGLIANO RG, BLUMENSTEIN BA, CRAWFORD ED, STEPHENS RL, COLTMAN CA Jr, COSTANZI JJ. Cis-diamminedichloroplatinum in the treatment of advanced epidermoid carcinoma of the penis : a Southwest Oncology Group study. J Urol 1989, 141: 66-67

4. HAAS GP, BLUMENSTEIN BA, GAGLIANO RG, RUSSELL CA, RIVKIN SE, CULKIN DJ, WOLF M, CRAWFORD ED. Cisplatin, methotrexate and bleomycin for the treatment of carcinoma of the penis : a Southwest Oncology Group study. J Urol 1999, 161: 1823-1825

5. HUSSEIN AM, BENEDETTO P, SRIDHAR KS. Chemotherapy with cisplatin and 5-fluorouracil for penile and urethral squamous cell carcinomas. Cancer 1990, 65: 433-438

6. KATTAN J, CULINE S, DROZ JP, FADEL E, COURT B, PERRIN JL, WIBAULT P, HAIE-MEDER C. Penile cancer chemotherapy : twelve years' experience at Institut Gustave Roussy. Urology 1993, 42: 559-562

7. KYALWAZI SK, BHANA D, HARRISON NW. Carcinoma of the penis and bleomycin chemotherapy in Uganda. Br J Urol 1974, 46: 689-696

8. PIZZOCARO G, PIVA L. Adjuvant and neoadjuvant vincristine, bleomycin, and methotrexate for inguinal metastases from squamous cell carcinoma of the penis. Acta Oncol 1988, 27: 823-824

9. SHAMMAS FV, OUS S, FOSSA SD. Cisplatin and 5-fluorouracil in advanced cancer of the penis. J Urol 1992, 147: 630-632

10. SKLAROFF RB, YAGODA A. Cis-diamminedichloride platinum II (DDP) in the treatment of penile carcinoma. Cancer 1979, 44: 1563-1565

11. SKLAROFF RB, YAGODA A. Methotrexate in the treatment of penile carcinoma. Cancer 1980, 45: 214-216