TUMEURS DES ORGANES GÉNITAUX EXTERNES : Epidémiologie du cancer du testicule

26 janvier 2004

Mots clés : Cancer, Tumeurs, organes génitaux externes, testicule, Épidémiologie
Auteurs : MOTTET N.
Référence : Prog Urol, 2003, 13, 5, 1243, suppl. 2

Si les cancers du testicule ne sont pas très fréquents, ils représentent la première tumeur chez l'homme entre 20 et 35 ans, en dehors des sarcomes de Kaposi [1]. Leur incidence augmente lentement mais régulièrement, et s'est multipliée par un facteur 3 à 4 lors de ces 50 dernières années [2], essentiellement aux dépens des séminomes [3].

La répartition mondiale est variable, maximale aux USA et dans les pays du nord de l'Europe [4], minimale en Afrique et en Asie. En France, le cancer du testicule représente 0,9 décès pour 100 000 habitants [5], plaçant la France au 6ème rang de l'union européenne quant au taux de décès.

Ces cancers ont 2 pics de fréquence ; un premier pic lors des premières années de la vie, et un pic d'incidence maximale dans les années qui suivent immédiatement la puberté, avec un maximum entre 25 et 35 ans. Il existe une répartition différente des types histologiques en fonction de l'age. Lors des premières années de vie, il s'agit essentiellement de tumeurs non séminomateuses et principalement de tumeurs du sac vitellin. Chez l'adolescent, les tumeurs mixtes (séminomateuses et non séminomateuses) et non séminomateuses sont encore les plus fréquentes, alors que les séminomes prédominent après l'age de 20 ans [1].

L'augmentation d'incidence et la répartition géographique des tumeurs fait suspecter un rôle de l'environnement dans son initiation et/ou son développement. Un élément très évocateur vient de l'observation d'un fort ralentissement de son incidence chez les enfants nés lors de la période de la seconde guerre mondiale. Ce mécanisme sera revu dans le paragraphe consacré aux mécanismes.

Références

1. Cortessis V. : Epidemiologic insights into the occurrence and causes of testicular cancer. pp 16-29. In Germ cell tumors. Raghavan D ed. BC Decker Inc London 2003.

2. Liu S., Semenciw R., Waters C. : Clues to the aetiological heterogeneity of testicular seminomas and non-seminomas : time trends and age-period-cohort effects. Int. J. Epidemiol., 2000 ; 29 : 826-831.

3. McGlynn K.A., Devesa S.S., Sigurdson A.J., Brown L.M., Tarone R.E. : Trends in the incidence of testicular germ cell tumors in the United States. Cancer, 2003 ; 97 : 63-70.

4. Bray F., Sankila R., ferlay J., Parkin D.M. : Estimates of cancer incidence and mortality in Europe in 1995. Eur. J. Cancer, 2002 ; 38 : 99-166.

5. Rezvani et al. : Atlas de la mortalité par cancer en France ; INSERM ed 1997.