Tumeurs de la voie excrétrice supérieure chez les patients suivis pour tumeur de vessie: localisations multi-centriques ou greffes? A propos de 14 observations.

16 juillet 2001

Mots clés : voie urinaire supérieure, Vessie, Tumeur urothéliale, Récidive, tumeurs multifocales
Auteurs : Ferrière JM, Pariente JL, Mettetal PJ, Allard P, Chabanne E, Maire J, Mevel O, Le Guillou M
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 563-568
La survenue ultérieure de localisations urothéliales du haut appareil urinaire a été étudiée chez un groupe de 479 patients suivis pour tumeur de vessie. Les constatations suivantes ont été faites : 1) Le risque d'apparition est faible (2,9%) mais semble augmenter avec le temps (délai de 58 mois en moyenne). 2) Sont particulièrement exposés les patients présentant des tumeurs vésicales multiples de stade pTa ou pTl ayant fait l'objet de résections endoscopiques itératives, avec, pour conséquence, l'apparition d'un reflux vésico-rénal. Dans la surveillance des tumeurs de vessie traitées par résection endoscopique, une urétro-cystographie rétrograde et mictionnelle semble devoir être demandée pour sélectionner un groupe de patients "à risque" chez lequel la surveillance du haut appareil urinaire doit comporter une urographie intraveineuse par an.