Tumeur neuroectodermique primitive (PNET) rénale. A propos d'un cas

16 juillet 2001

Mots clés : Rein, tumeur rare
Auteurs : Vigouroux V, Jeanne C, Comoz F, Auriault ML, Bottet P, Bensadoun H
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 392-397
Les tumeurs neuroectodermiques primitives (PNET) rénales sont exceptionnelles. Elles s'intègrent dans le vaste groupe des tumeurs neuroectodermiques primitives périphériques malignes (MPNT) dont les formes les plus connues sont le sarcome osseux d'Ewing et la tumeur thoraco-pulmonaire d'Askin. A propos d'une nouvelle observation, nous discutons les caractéristiques cliniques, évolutives et thérapeutiques ainsi que les spécificités anatomopathologiques, en particulier l'intérêt de l'immunohistochimie et de la cytogénétique qui met en évidence une anomalie chromosomique spécifique, la translocation t (11;22)(q24;q12).