Treatment of stress urinary incontinence in women with urethral hypermobility and intrinsic sphincter deficiency

16 juillet 2001

Mots clés : Urinary incontinence, sphincter incompetence, urinary incontinence surgery, sling, periurethral injection
Auteurs : Kreder KJ, Austin J
Référence : J Urol, 1996, 156, 1995-1998
BUTS : Comparer les résultats obtenus par les frondes cervico-urétrales et les injections péri-urétrales de collagène chez des patientes ayant une incontinence urinaire d'effort en rapport avec une insuffisance sphinctérienne isolée ou associée à une hypermobilité cervico-uréthrale. PATIENTS ET METHODES : Les auteurs ont revu rétrospectivement une série de 50 patientes traitées consécutivement pour insuffisance sphinctérienne au cours des 2 dernières années. Toutes les patientes ont été évaluées par une histoire clinique, examen clinique et examens urodynamiques. Les diagnostics d'hyper-mobilité cervico-urétral ont été porté en fonction de l'examen clinique. Le diagnostic d'insuffisance sphinctérienne a été porté en fonction des résultats de l'examen urodynamique, en fonction de la valeur du Çleak pointÈ et des données de l'examen vidéo urodynamique. Parmi les 50 patientes, 28 ont eu une fronde sous-urétrale tandis que 22 ont reçu des injections péri-urétrales de collagène. Les résultats ont été évalués avec un recul moyen de 22 mois (Extrême: 9 - 32 mois). RESULTATS : Le taux de guérison dans le groupe de patientes traitées par fronde sous-urétrale était de 81% contre 25% pour les patientes traitées par injection de collagène. Parmi les patientes ayant une insuffisance sphinctérienne isolée, 55% ont été sèches en post-opératoire après fronde cervico-urétrale contre 44% pour celles traitées par injection péri-urétrale de collagène. Concernant les patientes associant, hypermobilité cervico-urétrale et insuffisance sphinctérienne, le taux de guérison était de 81% pour celles traitées par fronde cervico-urétrale contre 25% pour celles traitées par injection péri-urétrale. CONCLUSION : Le traitement de l'incontinence urinaire d'effort par insuffisance sphinctérienne et hypermobilité cervico-urétrale est au mieux réalisé par les frondes sous urétrales.