Treatment of stress incontinence by vaginal cones: short- and long-term results and predictive parameters.

16 juillet 2001

Mots clés : Urinary incontinence, bladder and sphincter rehabilitation
Auteurs : Kondo A, Yamada Y, Niijma R
Référence : Br J Urol, 1995, 76, 464-466
BUTS : Certaines publications récentes ont rapporté que la rééducation périnéale par cônes vaginaux permettait d'obtenir des taux de guérison allant jusqu'à 78%. Le but de cette étude prospective a été d'évaluer les résultats à court et surtout long terme de la rééducation pour incontinence urinaire d'effort (IUE) avec cônes vaginaux. PATIENTS ET METHODES : 50 patientes consultant pour une IUE âgées en moyenne de 49 ans (extrêmes : 28-76) ont participé à cette étude. La parité moyenne était de 2,4. Le test d'incontinence par pesée des couches (pad test) montrait des fuites d'urine significatives, mesurées en moyenne à 20,7grammes. Les patientes ont utilisé des cônes de rééducation pendant 15 minutes, deux fois par jour pendant 8 semaines. Les traitements ont été évalués immédiatement puis avec un recul supplémentaire de 3 ans. RESULTATS : A court terme, les succès définis par une guérison complète ou une amélioration de plus de 50% ont été trouvés chez 7 patientes (14%), tandis que dans 43 cas (86%) le traitement a échoué. Avec trois ans de recul supplémentaire, 13 patientes ont dit que le traitement avait été utile, 27 (61%) ont rapporté des échecs et 4 (9%) avaient été opérées dans l'intervalle. Les patientes dont les incontinences étaient les moins sévères au départ ont été celles qui ont été les plus satisfaites. CONCLUSION : La rééducation par cônes vaginaux a des résultats médiocres. Ce type de rééducation ne peut être utilisée qu'en cas d'incontinence urinaire mineure.