Transplantectomies rénales: Etude multicentrique du Comité de Transplantation de l'Association Française d'Urologie.

16 juillet 2001

Mots clés : Transplantation rénale, Transplantectomie
Auteurs : Lechevallier E
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 204-210
BUTS: Etude multicentrique du Comité de Transplantation de l'Association Française d'Urologie (les attitudes des différents centres français de transplantation en matière de transplantectomie rénale). MÉTHODES: Neuf centres ont participé à cette étude: Bordeaux, Brest, Grenoble, Marseille, Nantes, Paris-Necker, Paris-la Pitié, Strasbourg et Toulouse. L'enquête a été réalisée à partir de 2 types de fiches: étude des transplantectomies réalisées entre 1982 et 1992, étude spécifique des transplantectomies réalisées en 1992.
RÉSULTATS: De 1982 à 1992, 731 transplantectomies ont été réalisées dans ces centres, soit 15% de l'activité de transplantation rénale.Le rejet représente 80% des indications et les complications vasculaires 15%. Avant la 6ème semaine la technique utilisée est l'ablation complète du transplant, après ce délai le transplant est enlevé par voie sous-capsulaire. La mortalité post-opératoire est de 0,7% et la morbidité de 26%. En 1992, 91 transplantectomies ont été réalisées dans ces différents centres. Quarante-deux pour cent des transplants présentaient des signes locaux et 38% des signes généraux. Une transplantectomie sous-capsulaire a été réalisée dans 84% des cas, dans tous les cas pour un rejet. La morbidité a été de 16% . Une ablation complète du transplant a été réalisée dans 16%des cas, essentiellement pour des complications infectieuses. La morbidité a été de 7%.
CONCLUSION : La technique de transplantectomie rénale doit être adaptée au délai après la transplantation: avant la 6ème semaine l'ablation du transplant doit être complète, passé ce délai la transplantectomie doit être sous-capsulaire. Ainsi, cette intervention ne présente plus les mortalité et morbidité qui lui étaient accordées.