Transplantation combinée rein-pancréas dans le traitement de l'insuffisance rénale chronique d'origine diabétique.

16 juillet 2001

Mots clés : Transplantation, transplantation multi-organes, transplantation rein-pancréas
Auteurs : Bitker MO, Barrou B, Mouquet C, Benalia H, Ourahma S, Grimaldi A, Chatelain C
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 37-43
De 1989 à 1995, 32 patients ont bénéficié d'une transplantation combinée rénale et pancréatique pour insuffisance rénale chronique d'origine diabétique. Parmi ces patients, un seul a reçu un pancréas isolé pour cessation de fonction d'un pancréas segmentaire préalablement implanté. La technique chirurgicale employée a toujours été la transplantation par voie sous-péritonéale pure en fosse iliaque droite d'un greffon pancréatique total avec anastomose duodéno-vésicale. Les complications post-opératoires observées font déplorer un décès à J10 de thrombose veineuse pulmonaire chez un patient drépanocytaire et la perte précoce d'un greffon pancréatique par thrombose veineuse. Neuf patients ont subi au moins une reprise chirurgicale dont 8 fois pour fuite au niveau de l'anastomose duodéno-vésicale. Avec un recul moyen de 33 ± 20 mois, les résultats font apparaître, outre le décès précoce déjà cité, un décès à 50 mois d'un patient ayant perdu son pancréas de thrombose veineuse précoce et décédé avec un rein fonctionnel. Parmi les 30 patients vivants, 23 ont un rein et un pancréas fonctionnel (79%), soit 74% de l'ensemble des 32 patients pris en charge. Les pertes de fonction pancréatique ont été deux fois chirurgicales (une infection de loge, une thrombose), une fois vasculaire à six mois par rupture d'anévrysme mycotique dans le duodénum et trois fois immunologique : deux de ces pancréas ont conservé une fonction partielle permettant une euglycémie parfaite avec moins de 10 unités d'Insuline ordinaire par jour. Enfin, un pancréas parfaitement fonctionnel a été retiré à 13 mois de la transplantation du fait d'un rejet rénal non contrôlé par le renforcement de l'immunosuppression. Ces résultats comparés au Registre des données internationales font apparaître l'intérêt de la voie d'abord sous-péritonéale utilisée, ainsi que l'amélioration des résultats obtenue avec l'augmentation de l'expérience du Groupe.