Traitement par radiochimiothérapie concomitante des tumeurs urothéliales de vessie N+ M0.

16 juillet 2001

Mots clés : Vessie, tumeur urothéliale infiltrante, Métastase ganglionnaire, radiothérapie, Chimiotherapie
Auteurs : Benoit G, Di Palma M, Blanchet P, Lecouturier S, Yataghene Y, Decroix Y, Misset JL, Jardin A
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 522-528
Dix-sept malades atteints de tumeur urothéliale de vessie N+ ont été traités par une association résection endoscopique profonde, radiochimiothérapie concomitante, (5FU cisplatine). 15 malades ont pu poursuivre l'ensemble de leur traitement, 52,9% de 17 ces malades sont en rémission complète à 6 mois, 35,2% de rémission complète à 1 an, 30% des malades en rémission complète ont fait des métastases à distance, 52,9% ont présenté une inefficacité locale, 40% ont présenté des métastases à distance. Ce protocole associant résection profonde et radiochimiothérapie peut donc être efficace sur le contrôle local de la tumeur et permettre de conserver le réservoir vésical en cas de rémission complète, il est cependant insuffisant pour éviter l'apparition de métastases à distance. Il est donc souhaitable d'intensifier ce traitement en faisant une résection endoscopique complète, en augmentant le débit-dose de radiothérapie et en intensifiant le protocole de chimiothérapie.