Traitement endoscopique du reflux vésico-urétéral après réimplantation de l'uretère (greffes exclues)

16 juillet 2001

Mots clés : implantation urétéro-vésicale, Échec, opération anti-reflux, chirurgie endoscopique
Auteurs : Cloix P, Dawahra M, Choukair M, Viguier JL, Gelet A
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 66-71
La technique de O'Donnell a été utilisée pour traiter 9 unités urétérales refluantes après réimplantation chirurgicale de l'uretère chez 8 patients (âge moyen: 45 ans) entre mai 1986 et janvier 1991. La réimplantation a été de type Cohen 5 fois (dont 1 uretère modelé), de type Leadbetter 2 fois (dont 1 uretère modelé), de type Campos Freire 1 fois et directe 1 fois (sur Boari). Les reflux étaient de grade ll pour 1 uretère; de grade lll pour 5 uretères; de grade IV pour 2 uretères et V pour 1 uretère. L'injection a été unique pour 5 patients et multiple pour 3 patients. 2 patients masculins ont eu une section du col associée. Aucune complication n'est survenue. La correction du reflux a été obtenue pour 8 unités urétérales, soit 87% de succès avec un recul moyen de 28 mois. L'échec correspond à un reflux de grade V sur méga-uretère réimplanté avec modelage. Le traitement endoscopique du reflux nous paraît devoir être utilisé en première intention pour traiter les reflux sur uretères réimplantés en raison de la simplicité et del'efficacité de cette technique.