Traitement des tumeurs de vessie stade Ta, T1 et TIS par le bacille de Calmette-Guérin

16 juillet 2001

Mots clés : Vessie, tumeur urothéliale superficielle, BCG
Auteurs : Bretheau D, Lechevallier E, Rossi D, Albert P, de Fromont M, Coulange C
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 608-617
Nous rapportons l'étude de 71 patients dont la tumeur de vessie stade Ta, T1 et Tis a été traitée par résection endoscopique suivie d'un cycle d'instillation endovésicale de BCG (120 mg/semaine pendant 6 semaines). Sex ratio : 1 femme - 4 hommes. Age moyen: 68 ans. Le suivi moyen a été de 15 mois ( 3 - 36 mois). Il s'agissait de 20 tumeurs stade Ta, 32 stade T1a, 14 stade T1 b et 5 Tis isolés.Le taux de récidive globale a été de 42%. Une récidive est survenue pour 50% des Ta (médiane de récidive: 10,1 mois), 32% des T1a (médiane: 5,8 mois), 65% des T1 b (médiane: 7,3 mois) et 20% des Tis isolés (délai: 7 mois). 9% des stades T1 ont eu une progression. Sont apparus comme facteurs de risque de récidive: le stade T1 b (p= 0,05), la multifocalité (p= 0,05), la résistance à une chimiothérapie antérieure (Mitomycine C) (p < 0,001) et l'association à du Tis pour les stades T1 (p < 0,02). Sont apparus comme facteurs de risque de progression tumorale: le stade T1b (p < 0,001 ), le grade III pour le stade T1 ( p-0,05) et l'association à du Tis (p < 0,05). 10 patients (14%) ont fait une BCG-ite transitoire. Nous avons noté l'efficacité du BCG dans la prophylaxie de la récidive après tumeur de vessie de stade Ta, T1 et Tis. Ce traitement est proposé aux tumeurs de stade Ta grade II et III récidivantes et aux tumeurs de stade T1 en présence des facteurs de risque énoncés. Le risque important de progression pour les tumeurs de stade T1b grade III associées à du Tis doit imposer une surveillance rigoureuse.