Traitement de l’incontinence urinaire après prostatectomie par bandelette rétro-pubienne ajustable REMEEX®

05 novembre 2020

Auteurs : I. Boualaoui, H. Dergamoun, E. Bey, A. El Kharroubi, S. Droupy, L. Wagner
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 784-785
Objectifs

L’incontinence urinaire d’effort (IUE) reste une complication fréquente après prostatectomie. Le sphincter urinaire artificiel (SUA) représente le traitement référentiel des formes les plus sévères. Le dispositif REMEEX® est une bandelette sous-urétrale (BSU) rétro-pubienne qui présente la particularité d’avoir une tension ré-ajustable. L’objectif de cette étude était d’évaluer son efficacité dans le traitement de l’IUE modérée à sévère ou les récidives après échec d’autres thérapeutiques chirurgicales.

Méthodes

Étude rétrospective de 54 patients opérés dans notre centre entre février 2011 et janvier 2018, pour IUE après prostatectomie par bandelette REMEEX®. Nous avons majoritairement opéré des IUE modérées et sévères (Tableau 1). De plus 44,5 % des patients (n =24) présentaient une incontinence récidivée après échec d’autres traitements (BSU obturatrices, ballons pro-ACT ou SUA). Huit patients (15 %) avaient un antécédent de radiothérapie ou d’urétrotomie pour sténose de l’urètre. Le suivi postopératoire moyen a été de 55,7 mois (min 25 mois, max 111 mois). L’efficacité clinique a été évaluée par la comparaison des PAD-test pré- et postopératoires après le dernier ajustement. La satisfaction a été appréciée par le questionnaire PGI-I.

Résultats

En préopératoire, 26 patients (48 %) présentaient une IUE modérée (pad-test 100–300g/24h) et 20 patients (37 %) une IUE sévère (pad-test>300g/24h). À la suite du dernier réajustement, 39 patients (72 %) présentaient une IUE légère (pad-test ≤100g/24h), dont 23 patients (42,6 %) avec un pad-test ≤10g/24h. Une IUE modérée persistait chez 5 patients (9,2 %), et sévère chez 5 autres (9,2 %) (Tableau 2). Quarante-sept patients (66,6 %) sont satisfaits avec 10 (18,51 %) « vraiment beaucoup mieux », 15 (27,77 %) « beaucoup mieux » et 11 (20,37 %) « un peu mieux ». Les complications classées IIIb selon Clavien et Dindo sont majoritairement représentées par le retrait du système de réglage sus pubien chez 4 patients (7,4 %) sans perte du résultat. Le retrait de la prothèse a été nécessaire dans 2 cas (3,7 %).

Conclusion

La bandelette sous-urétrale rétro-pubienne à tension ajustable REMEEX® semble efficace à moyen terme dans le traitement de l’IUE modérée à sévère post-prostatectomie, même dans les formes récidivées. Sa place reste à définir entre les BSU non ajustables et le SUA.




 





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Caractéristiques des patients.



Légende :
DM : données manquantes.





Tableau 2 - Taux de guérison et d'amélioration.



Légende :
DM : données manquantes.







© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.