Traitement conservateur des fistules urinaires du haut appareil par sonde urétérale trans-vésico-pariétale mise en place par voie percutanée

25 novembre 2015

Auteurs : T. Le guilchet, F. Audenet, S. Hurel, A. Beaugerie, E. Fontaine, N. Terrier, M. Timsit, A. Mejean
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 818
Objectifs

Les sondes JJ et les sondes urétérales extériorisées par l’urètre ne sont pas des solutions idéales pour traiter les fistules urinaires du haut appareil compliquées (infection, douleur, non-résolution spontanée) quelle que soit leur cause (chirurgie, traitement ablatif, traumatisme, infarctus partiel du rein…). Nous avons cherché une méthode de drainage efficace, peu invasive, reproductible et permettant un retour rapide du patient au domicile.

Méthodes

Une sonde urétérale ou une sonde mono-J a été mise en place par ponction sus-pubienne et sous contrôle cystoscopique chez les patients présentant une fistule urinaire compliquée du haut appareil. Une période minimale de drainage de 3 semaines était proposée. Une surveillance de la tolérance de la sonde et des complications a été effectuée. Un examen de contrôle du tarissement de la fistule (uroscanner ou pyélographie par la sonde en place) était réalisé pour décider du retrait ou non de la sonde.

Résultats

Entre novembre 2013 et février 2015, 8 patients âgés de 27 à 83ans ont eu une pose unilatérale de sonde urétérale trans-vésico-pariétale pour des fistules urinaires compliquées du haut appareil. La fistule était apparue ou avait persisté avec une sonde JJ en place chez 4 patients. Il n’y a pas eu d’échec de mise en place des sondes par voie percutanée sous contrôle cystoscopique ni de complication post-opératoire. Les sondes ont été laissées en place en moyenne 35,5jours (24–55) avec un ou plusieurs contrôles du tarissement de la fistule. Chaque patient a pu regagner son domicile durant la période de drainage. La tolérance des sondes a été bonne sous antalgiques de palier 1. Toutes les fistules ont pu être traitées de façon conservatrice.

Conclusion

Les sondes urétérales trans-vésico-pariétales mises en place par voie percutanée permettent un traitement conservateur efficace des fistules urinaires du haut appareil avec une efficacité qui semble supérieure à celle des sondes JJ et une tolérance meilleure que celle des sondes urétérales extériorisées par l’urètre, permettant un retour rapide des patients à domicile pendant la période de drainage (Fig. 1).




 




Fig. 1
Fig. 1. 





Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.