Traitement chirurgical de l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) : évolution des pratiques avec l’émergence des techniques lasers

25 novembre 2014

Auteurs : J. Lopater, P. Theveniaud, W. Massoud, F. Girard, M. Fennouri, L. Lamy, H. Baumert
Référence : Prog Urol, 2014, 13, 24, 792-793
Objectifs

L’objectif de cette étude était de décrire l’évolution de l’activité et des indications opératoires en fonction de l’émergence des techniques lasers.

Méthodes

Une étude pilote monocentrique rétrospective a été réalisée concernant une série de patients consécutifs ayant eu un traitement chirurgical de l’HBP réfractaire au traitement médical de janvier 2007 à mars 2014. L’activité opératoire ainsi que la durée d’hospitalisation des techniques de référence : incision cervicoprostatique, résection transuréthrale et adénomectomie voie-haute ont été comparées à celles des techniques émergentes successivement : résection au laser Thulium des prostates de volumes inférieurs à 80g, énucléation au laser Thulium des prostates de volumes supérieurs à 80g (Thulep) ou Holmium des prostates tous volumes (Holep) et vaporisation au laser Greenlight de nécessité des prostates tous volumes.

Résultats

Au total, 1479 patients opérés par 10 chirurgiens ont été inclus dans cette étude. L’activité opératoire a augmenté significativement depuis l’émergence des techniques lasers (131 cas en 2007 vs 298 en 2013, p <0,007, Fig. 1). L’usage des techniques émergentes a été concomitante d’une diminution significative des techniques de référence (85,4 % [112/131] en 2007 vs 1,7 % [5/298] en 2013, p <0,001). Ainsi, la durée d’hospitalisation a été réduite significativement (médiane 2007 de 2jours avec un écart interquartile IQR de [1,5 ; 5] d’hospitalisation vs 1 jour IQR [1 ; 2], p <0,001). Dans son indication, la vaporisation au laser Greenlight a permis le développement d’une activité complémentaire aux autres techniques (31 cas en 2013).

Conclusion

L’émergence des techniques lasers peut remplacer les techniques de référence et réduire la durée d’hospitalisation. L’énucléation prostatique au laser et la vaporisation au laser Greenlight peuvent avoir des indications complémentaires.




 




Fig. 1
Fig. 1. 





Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2014 
Publié par Elsevier Masson SAS.