Traitement ambulatoire des calculs de l'uretère pelvien par lithotritie extra corporelle. A propos d'une série de 200 patients traités consécutivement.

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, Calcul, Uretère, Colique néphrétique, lithotripsie extra-corporelle
Auteurs : Tligui M, Nouri M, Tchala K, Haab F, Gattegno B, Thibault P
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 1057-1061
BUT : Démontrer la faisabilité du traitement de première intention des calculs symptomatiques de l'uretère pelvien (parfois au décours immédiat de la crise de colique néphrétique), en ambulatoire, sans aucune anesthésie par lithotritie extracorporelle piézo-électrique sur un appareil dernière génération (EDAP LTO2) à double repérage concomitant. PATIENTS ET MÉTHODES : L'âge moyen des patients était de 45 ans. La taille moyenne des calculs était de 7 mm ( extrêmes: 3 à 25 mm). La lithotritie a été réalisée sous double repérage échographique et fluoroscopique. Le suivi a été de 3 mois pour tous les patients avec contrôle radiographique et echographique.
RÉSULTATS : La fragmentation a été jugée totale dans 79% des cas, partielle dans 10,5% et nulle dans 10,5% des cas. Au total, 87% des calculs étaient complètement éliminés à 3 mois. La seule complication a été une fièvre à 38,5° nécessitant un drainage des voies excrétrices et une urétéroscopie à distance. Un traitement complémentaire s'est avéré nécessaire dans 26 cas: urétéroscopies (n=20), alcalinisation (n=1), LEC Dornier (n=5).
CONCLUSION : La LEC par EDAP LTO2 permet de réaliser un traitement ambulatoire des calculs de l'uretère pelvien en première intention avec un taux de succès satisfaisant.