Tomographie à émission de positons (T.E.P.) au fluorodéoxyglucose (F.D.G.) dans les tumeurs germinales testiculaires de l'adulte : première évaluation clinique française, mise au point sur la technique et ses applications cliniques

23 octobre 2001

Mots clés : tumeur germinale, fluorodéoxyglucose, tomographie à émission de positons, Cancer du testicule, ganglions lymphatiques métastatiques.
Auteurs : MASZELIN P, LUMBROSO J, THEODORE C, FOEHRENBACH H, MERLET P, SYROTA A
Référence : Prog Urol, 2000, 10, 1190-1199
Buts:L'imagerie métabolique en tomographie à émission de positons (T.E.P.) est une modalité nouvelle de détection des sites tumoraux, qui permet grâce au fluorodéoxyglucose (F.D.G.) la mise en évidence de l'augmentation du métabolisme glucidique des cellules malignes. La prise en charge des tumeurs germinales testiculaires de l'adulte pose trois problèmes cliniques mal résolus par les techniques conventionnelles d'imagerie :
- la localisation des récidives suspectées devant une élévation des marqueurs sériques circulants,
- le bilan initial d'extension après orchidectomie,
- l'évaluation de la réponse au traitement. Matériel et méthodes : Nous rapportons les données obtenues chez 16 patients (6 cas de séminome et 10 cas de tumeur germinale non séminomateuse [T.G.N.S.]), explorés au Service Hospitalier Frédéric-Joliot (S.H.F.J.) grâce à une caméra T.E.P. dédiée, 60 minutes après injection intraveineuse de 270 MBq de F.D.G. Résultats:Dans 9 cas de bilan d'élévation des marqueurs sériques circulants sans site tumoral identifié par les examens habituels, la T.E.P. a mis en évidence des images pouvant correspondre à des sites tumoraux chez 7 patients (5 vrais positifs [V.P.] et 2 faux positifs [F.P.] par remaniements inflammatoires post-chirurgicaux). La T.E.P. était négative chez 2 patients sur 9, dont le suivi ultérieur a montré la normalisation spontanée et retardée des marqueurs.
- Dans 3 des 4 bilans d'extension initiaux de la maladie, la T.E.P. a exclu une extension suspectée par l'imagerie conventionnelle ; le 4ème cas est un F.P. de la T.E.P..
- Dans les 3 cas de bilan d'évaluation de la réponse au traitement, la T.E.P. a conclu à l'absence de masse tumorale résiduelle viable, avec un résultat faux négatif dans un cas. Conclusions:Ces résultats sont en accord avec la littérature qui souligne les difficultés diagnostiques rencontrées dans cette pathologie. L'apport significatif de la T.E.P. au F.D.G. devrait être confirmé par l'accroissement des séries de patients explorés par cette modalité nouvelle.