Technique et résultats du «mini-bricker» dans la dérivation des voies urinaires après cystectomie totale pour tumeur de vessie.

16 juillet 2001

Mots clés : dérivation urinaire externe non continente, urétérostomie cutanée trans intestinale, Cystectomie radicale
Auteurs : Pfister C, Prapotnich D, Mombet A, Veillon B, Brisset JM, Vallancien G
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 953-958
Nous avons réalisé chez 24 malades présentant une tumeur vésicale un "Mini-Bricker": dérivation urinaire où la taille de l'anse intestinale est réduite à 4 cms en moyenne et l'anastomose urétéro-iléale réalisée en termino-terminale afin de permettre si nécessaire des manoeuvres endo-urologiques rétrogrades.Les suites opératoires ont été simples dans 71% des cas. 7 complications précoces ont été relevées: 3 infectieuses, 1 thrombo-embolique et 2 éviscérations. A moyen terme, un cas de lithiase réno-urétérale bilatérale est à rapporter sans notion de pertubation métabolique, ainsi que 2 sténoses de l'anastomose urétéro-iléale, traitées par dilatation endoscopique. La médiane de suivi est de 3 ans avec 5 malades décédés. Une enquête rétrospective sur la qualité de la vie a révélé que 88% des malades sont satisfaits de leur montage et ont rapidement acquis une autonomie au décours de la cystectomie sans aucune rééducation, ni lever nocturne