Technique d’énucléation robot-assistée d’une tumeur rénale endophytique endosinusale

25 novembre 2019

Auteurs : K. Clement, C. Debard, L. Mosillo, F. Bladou, G. Capon, G. Robert, H. Bensadoun, J.M. Ferriere, J.C. Bernhard
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 775-776
Objectif

Montrer la technique d’une énucléation de tumeur rénale endophytique endosinusale par voie laparoscopique avec assistance robotique. Alternative à une hémi-néphrectomie.

Méthodes

Une néphrectomie partielle a été réalisée à l’aide du Robot Da-Vinci (Intuitive Surgical) en utilisant 3 bras opérateurs, une optique de 30° et 2 trocarts (5 et 12mm) pour l’aide opératoire. L’intervention a été guidée par l’image en utilisant une modélisation 3D de la lésion, l’échographie per-opératoire et la fluorescence par injection intra-veineuse de vert d’indocyanine. Les données cliniques ont été extraites de la base de données prospective UroCCR.

Résultats

Patient âgé de 63 ans présentant une tumeur rénale droite de 3,5cm totalement endophytique endosinusale avec comme particularité anatomique une duplicité urétérale droite. La lésion était de complexité élevée selon RENAL (10xh) et PADUA (12). Après repérage des limites tumorales à l’aide de l’échographie et clampage sélectif des deux branches vascularisant la tumeur, une néphrotomie de la lèvre antérieure est réalisée. Celle-ci permet de mieux visualiser la tumeur et ses rapports avec les cavités collectrices. La tumorectomie est réalisée en restant dans le plan de la pseudo-capsule. En fin d’énucléation une partie de la tige calicielle inférieure est lésée. La reconstruction de celle-ci est réalisée au PDS 5,0. La durée opératoire était de 3heures pour un saignement de 150 cc. La durée d’ischémie était de 46minutes.

Conclusion

La prise en charge de ces tumeurs entraîne une ischémie prolongée, d’ou l’intérêt d’une planification préopératoire pour identifier les divisions vasculaires en vue d’un clampage sélectif. Concernant la technique chirurgicale, l’abord sinusal et la néphrotomie de la lèvre antérieure permettent une bonne exposition de la lésion. La technique d’énucléation est la plus adaptée afin d’éviter de léser les cavités collectrices.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.