Technique d’énucléation prostatique en « monobloc » au laser Holmium : évaluation bicentrique à propos de 109 cas

25 novembre 2019

Auteurs : L. Gury, R. Mallet, G. Robert
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 713-714
Objectifs

L’énucléation de la prostate au laser Holmium (HoLEP) est une alternative à la RTUP et à l’adénomectomie par voie ouverte (AVH) pour les traitements chirurgicaux de l’hyperplasie bénigne prostatique (HBP). La technique « monobloc » pourrait avoir comme avantage de réduire la durée opératoire comparée aux techniques en trois ou deux lobes. L’objectif était d’évaluer les résultats périopératoires de la technique « monobloc » dans deux centres experts.

Méthodes

Cent neuf patients consécutifs ont été inclus dans cette étude sans aucun critère d’exclusion particulier. Les patients étaient opérés dans l’un des deux centres, par l’un des deux chirurgiens participants, et avec une technique chirurgicale « monobloc ». Les chirurgiens impliqués dans ce travail étaient des chirurgiens expérimentés : plus de 200 cas chacun réalisés avant le début de l’étude, dont plus de 50 interventions « monobloc ». Les données cliniques étaient recueillies de manière prospective dans une base de données informatisée commune et analysées de manière rétrospective après un suivi de 3 mois comprenant notamment les complications périopératoires, une débitmétrie (Qmax), une mesure du résidu post-mictionnel (RPM) et le questionnaire IPSS.

Résultats

Au total, 109 patients avec un volume prostatique médian de 70g (57–98), un Qmax médian de 8mL/s (5–10) et un RPM médian de 160mL (100–270) ont été inclus. Les scores IPSS et de QoL préopératoires médians étaient de 20 (14–25) et 5 (4–5). Les durées opératoire, d’énucléation et de la morcellation médianes était respectivement de 41min (31–58), 30min (22–40) et 10min (5–10). La vitesse moyenne d’énucléation et de morcellation étaient de 1,5g/min et de 4,5g/min. Les durées médianes de sondage et d’hospitalisation étaient de 18h (12–18) et de 1 j (0–1) respectivement et 41 % d’ambulatoire avec la survenue de 17 complications précoces (16 %) dont 3 classées Clavien IIIb (décaillotage). À 3 mois, le Qmax et le RPM médians était de 26mL/s (IQR 16–36) et 40mL (0–100), alors que les scores IPSS et de QoL médians étaient de 3 (2–5) et 1 (0–2) (Tableau 1, Tableau 2, Tableau 3).

Conclusion

Dans cette étude bicentrique évaluant les résultats à court terme d’une énucléation « monobloc », la durée opératoire médiane était très courte (41min) et s’associait à de très bons résultats fonctionnels. Un essai clinique comparatif est nécessaire pour affirmer que ces bons résultats sont liés à la technique plutôt qu’aux compétences des chirurgiens.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Caractéristiques de la population et de l'HBP.



Légende :
HBP : hyperplasie bénigne de la prostate ; BMI : body mass index ; ASA : American Society of Anesthesiologists ; Qmax : débit urinaire maximum : RPM : résidu post-mictionnel ; PSA : antigène spécifique de la prostate ; IPSS : International Prostate Symptomatic Score ; USP : Urinary Symptomatic Profile ; IIEF : Index International of Erectile Function.





Tableau 2 - Résultats per- et postopératoires.







Tableau 3 - Résultats à 3 mois postopératoire.



Légende :
Qmax : débit urinaire maximum ; RPM : résidu post-mictionnel ; PSA : antigène spécifique de la prostate ; IPSS : International Prostate Symptomatic Score ; USP : Urinary Symptomatic Profile ; IIEF : Index International of Erectile Function.







© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.