Technique de désassemblage du pénis : une nouvelle approche de la chirurgie reconstructrice de l'hypospade.

16 juillet 2001

Mots clés : malformation génitale, hypospade, chirurgie réparatrice
Auteurs : Perovic SV, Scepanovic DR, Vukadinovic VM, Djakovic NG, Djordjevic MLJ
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 371-379
Nous rapportons notre expérience de la technique de désassemblage pénien pour le traitement des hypospades sévères. De novembre 1995 à décembre 1997, cette technique a été employée chez 102 patients, âgés de 9 mois à 32 ans. Le principe général de la technique consiste à séparer les différents composants du pénis : d'un côté le gland avec son pédicule vasculo-nerveux (dorsal) ainsi que l'urèthre sectionné ou non sectionné, entouré du corps spongieux, et d'un autre côté, les corps caverneux. Après correction de l'incurvation et réalisation de différentes techniques d'uréthroplastie, les différentes parties du pénis sont à nouveau réunies dans leur configuration anatomique initiale.Notre objectif était également d'obtenir un certain degré d'augmentation de taille du pénis dans les cas de micropénis avec hypospade.Les patients ont été suivis en moyenne 19,2 mois (4-29 mois). Le redressement du pénis a été obtenu dans tous les cas sans récidive de l'incurvation. Les complications ont été liées à l'uréthroplastie : trois sténoses uréthrales, deux fistules et deux diverticules.La technique de désassemblage pénien est très efficace dans les cas les plus sévères d'hypospade. Il est également possible avec cette technique de procéder à une augmentation de taille du pénis.