Technique de curage lombo-aortique robot-assistée par voie rétrograde sous-mésocolique pour masses résiduelles après chimiothérapie dans le cancer du testicule

25 novembre 2019

Auteurs : K. Clement, F. Bladou, G. Capon, H. Bensadoun, J. Ferriere, J. Bernhard, G. Robert
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 785
Objectif

Le curage de masses résiduelles post-chimiothérapie robot-assistée peut être réalisé selon différentes techniques. Nous présentons dans cette vidéo les avantages de la technique par voie rétrograde sous-mésocolique.

Méthodes

Il s’agit d’un patient âgé de 63 ans présentant une masse kystique résiduelle latéro-aortique gauche dans les suites d’une chimiothérapie (2 cycles de BEP) pour tumeur germinale non séminomateuse. Pour cette intervention, le patient est installé en décubitus dorsal, en position de Trendelenburg avec le robot installé à la tête. Le curage est réalisé à l’aide du Robot Da-Vinci (Intuitive Surgical) selon les recommandations actuelles, en débutant de la bifurcation iliaque jusqu’au pédicule rénal gauche. La technique opératoire est décrite pas à pas en insistant sur les avantages de la voie rétrograde.

Résultats

L’intervention débute par une incision du feuillet péritonéal postérieur en regard de la bifurcation aortique avec exposition des gros vaisseaux à l’aide de 2 fils tracteurs fixés à la paroi. Le curage se fait de bas en haut en partant de l’artère iliaque primitive jusqu’au pédicule rénal gauche. La masse résiduelle kystique est disséquée puis emportée avec le curage latéro-aortique. Celui-ci est complété par un curage inter aortico-cave plus facilement réalisable qu’en décubitus latéral droit. La durée opératoire était de 3heures et 15minutes pour un saignement de 50cc. Suites opératoires simples permettant un retour à domicile à J2. L’examen anatomo-pathologique a retrouvé un tératome kystique à contenu liquidien nécrotique sans lésion de tumeur germinale séminomateuse. Le curage retrouvait 3 ganglions indemnes de métastase.

Conclusion

Cette technique de curage par voie rétrograde sous-mésocolique permet une dissection de part et d’autre de l’aorte et de la veine cave inférieure. Les gros vaisseaux et leurs branches sont plus facilement identifiées car restent en position « anatomique ». Les autres avantages sont liés à l’abord mini-invasif robot-assisté avec une courte durée d’hospitalisation, un saignement et des incisions limitées.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.