Système non rechargeable versus système rechargeable de neuromodulation des racines sacrées : quelles sont les préférences des patients français ?

05 novembre 2020

Auteurs : X. Gamé, A. Ade, C. Aublant, M. Grifi, F. Papillaud
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 797-798
Objectifs

Les préférences des patients constituent un facteur susceptible d’influencer le choix du système de neuromodulation des racines sacrées (NMS) implanté. L’objectif de l’étude était de déterminer les préférences de patients atteints d’hyperactivité vésicale (HAV), de rétention urinaire non obstructive (RU) et d’incontinence fécale (IF) entre un système non rechargeable de NMS déjà commercialisé et un nouveau système rechargeable, plus petit et compatible IRM corps entier.

Méthodes

Entre décembre 2019 et février 2020, un questionnaire anonyme en ligne a été envoyé par un prestataire à des patients atteints de HAV, RU, IF et bénéficiant d’un traitement. Les caractéristiques techniques des systèmes rechargeable et non rechargeable étaient présentées dans un tableau comparatif (Tableau 1). Ni le nom ni les photos des systèmes n’étaient présentés. Afin de déterminer leurs préférences entre les deux systèmes, les répondants devaient indiquer leur niveau d’accord sur une échelle de Likert à six niveaux avec 10 propositions concernant la taille du neuromodulateur, la recharge de la batterie, la compatibilité IRM. Une analyse statistique descriptive des résultats a été effectuée.

Résultats

Au total, 95 patients ont été inclus : âge moyen 50 ans, 65 femmes (68 %), 48 patients (51 %) étaient atteints de HAV, 42 patients (44 %) étaient traités par médicaments per os et 27 patients (28 %) par NMS. Pour 75 % des patients, la recharge du neuromodulateur toutes les semaines ou toutes les deux semaines était compatible avec leur mode de vie. Soixante-quatorze pour cent des patients estimaient qu’un neuromodulateur plus petit aurait facilité ou faciliterait leur décision d’être traité par NMS, 89 % étaient rassurés par la réduction du nombre d’interventions pour remplacer le neuromodulateur, 80 % considéraient qu’il était important d’être en mesure de passer un examen IRM corps entier, 71 % souhaiteraient changer leur traitement actuel pour le système rechargeable, 91 % suivront les recommandations de leur médecin pour le choix du système (Tableau 2).

Conclusion

Les caractéristiques du nouveau système rechargeable plus petit et compatible IRM corps entier semblent répondre aux attentes des patients. Le modèle de décision médicale partagée, intégrant les préférences des patients, pourrait guider le choix du système à implanter. Une formation des patients sur l’utilisation du système de NMS non rechargeable ou rechargeable est indispensable pour garantir le bon usage.




 





Déclaration de liens d'intérêts


Ce travail a été soutenu et financé par Medtronic France.


Medtronic a participé à la conception de l'étude, à l'élaboration du questionnaire, à l'interprétation des résultats et à la rédaction du résumé.




Tableau 1 -







Tableau 2 - Principaux résultats - préférence des patients entre un système non rechargeable et rechargeable de NMS (n =95).









© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.