Sphincter urinaire artificiel électromécanique : résultats in vitro

25 novembre 2015

Auteurs : X. Biardeau, X. Biardeau, S. Hached, O. Lotouchin, L. Campeau, M. Sawan, J. Corcos
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 842
Objectifs

Le sphincter urinaire artificiel (SUA) constitue le traitement de référence de l’incontinence urinaire d’effort sévère. Sa conception impose de manipuler régulièrement la pompe et limite son indication à une catégorie restreinte de patients ayant une dextérité manuelle satisfaisante. Afin de s’affranchir de cette contrainte, nous avons récemment développé un SUA électroniquement ajustable. Nous présentons ici sa version simplifiée (SUA électromécanique) et nos résultats in vitro.

Méthodes

Le développement a été réalisé en partenariat avec des ingénieurs de l’école polytechnique de Montréal, à partir d’un SUA de type AMS800™ dont la pompe a été remplacée par un dispositif électromécanique de type « on/off ». L’ouverture du sphincter est activée par la simple application d’un aimant au contact du dispositif. Comme dans un AMS800™ classique, la fermeture est rendue possible en quelques minutes par l’équilibre des pressions au sein du système. L’efficacité de ce nouveau dispositif a été évaluée in vitro sur des urètres et des vessies de porc soumis à différents niveaux de pression.

Résultats

In vitro, le dispositif s’est révélé efficace, permettant d’assurer une occlusion complète de l’urètre à des niveaux de pression=70cmH2 O tout en permettant une ouverture complète de la manchette lorsque l’aimant était mis au contact du dispositif. En outre, le faible niveau de consommation énergétique du dispositif pourrait lui assurer une autonomie de 18ans.

Conclusion

La mise sur le marché d’un SUA électromécanique permettrait d’élargir les indications actuelles aux patients les moins dextres. Des études complémentaires in vitro et in vivo doivent au préalable être réalisée afin de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’un tel dispositif.




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.