Signification pronostique du rapport préopératoire neutrophiles-lymphocytes dans les tumeurs vésicales infiltrant le muscle non métastatique

25 novembre 2019

Auteurs : K. Chaker, Y. Ouanes, M. Ben Chehida, S. Zaghbib, A. Sellami, K. Abid, S. Ben Rhouma, Y. Nouira
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 756
Objectifs

La signification pronostique du rapport neutrophiles–lymphocytes dans le carcinome urothélial non métastatique est controversée, bien qu’il ait été établi comme facteur pronostique dans plusieurs cancers. L’objectif de notre étude était d’évaluer la signification pronostique du rapport neutrophiles–lymphocytes préopératoire chez les patients atteint d’une tumeur vésicale infiltrant le muscle non métastatique (TVIM).

Méthodes

Nous avons réalisé une analyse rétrospective monocentrique de tous les patients ayant eu une cystoprostatectomie totale (CPT) pour une TVIM entre janvier 2006 et décembre 2016. La survie sans récurrence et la survie spécifique ont été calculées. La signification pronostique du rapport neutrophiles–lymphocytes a été évaluée. Le seuil de signification a été fixé à p <0,05.

Résultats

Deux cent vingt patients ont été inclus. Les patients ayant un rapport neutrophiles-lymphocytes plus élevé avaient des tumeurs plus grandes (p =0,04), un stade T plus élevé (p =0,02), un état de performance du groupe ECOG plus faible (p =0,001), des symptômes plus agressives (p =0,001), une invasion lympho-vasculaire (p =0,026) et nécrose tumorale (p =0,03). Les taux de survie sans récidive et de la survie spécifique à 5 ans étaient significativement plus bas chez les patients avec rapport neutrophiles–lymphocytes élevé que chez ceux avec un rapport faible (chaque p <0,001). L’analyse multivariée a identifié le rapport neutrophiles–lymphocytes comme un prédicteur indépendant de survie sans récurrence et de survie spécifique (chaque p <0,05).

Conclusion

Un rapport neutrophiles–lymphocytes plus élevé a été associé à un comportement clinique et histologique agressif des TVIM. En outre, le rapport neutrophiles–lymphocytes était un facteur pronostique significatif à la fois pour la survie sans récurrence et survie spécifique.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.