Sexualité de l’homme âgé en milieu africain

25 novembre 2015

Auteurs : B. Zango, B. Kirakoya, F. Kabor, C. Yameogo, B. Ky
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 815
Objectifs

Analyser les activités sexuelles de l’homme âgé au Burkina Faso principalement dans la ville de Ouagadougou.

Méthodes

Il s’est agi d’une étude qui s’est déroulée du 1er juin au 31 août 2014 sur les données de la vie sexuelle de 131 hommes âgés de 60ans et plus. 652 personnes ont reçu un questionnaire, 131 participants l’ont rempli répondu complètement.

Résultats

Cinquante-trois personnes (41,7 %) affirmaient que la sexualité était tabou. Environ 19,8 % (26 participants) avaient consulté un médecin pour leur problème sexuel. Trente-sept participants (28,2 %) affirmaient qu’il y avait un âge limite pour arrêter les rapports sexuels. Un pourcentage de 23,7 avaient une éjaculation précoce et 13,7 % une éjaculation retardée. Environ 51,2 % (67 personnes) avaient une angoisse de performance. L’érection conservait une meilleure qualité avec l’âge lorsque les rapports sexuels avaient commencé entre 18 et 25ans. Devant leurs problèmes sexuels 24 participants (18,3 %) avaient eu recours au service d’un tradipraticien. Trente-trois participants (25,2 %) avaient eu recours à l’automédication. Quatre-vingt quatre pour cent (110 personnes) déclaraient n’avoir jamais été interrogés sur leur sexualité, par un médecin au cours d’une consultation. Quatre-vingt cinq participants (64,9 %) ont estimé que les médecins se désintéressaient de leur sexualité.

Conclusion

Les seniors ont une vie sexuelle au Burkina Faso. Cette sexualité est confrontée à plusieurs problèmes liés intrinsèquement à l’âge, à la société, et enfin à la psychologie des personnes âgées elles-mêmes.




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.