Risque de deuxième cancer non germinal après traitement d'un séminome testiculaire de stade I-II.

16 juillet 2001

Mots clés : testicule, tumeur germinale séminomateuse, radiothérapie, Chimiotherapie, Récidive
Auteurs : Bachaud JM, Berthier F, Soulie M, Malavaud B, Plante P, Rischmann P, Chevreau C, Grosclaude P
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 689-695
BUT : Mesurer l'incidence des seconds cancers d'origine non germinale (SCNG) chez les patients traités pour un séminome testiculaire de stade l-ll.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : L'étude porte sur 131 patients évaluables traités à l'lnstitut Claudius Regaud entre 1970 et 1990. Les modalités thérapeutiques, incluant le traitement de rattrapage de 6 patients ayant présenté une rechute, sont les suivantes : irradiation sous-diaphragmatique (IsousD) seule dans 55 cas, irradiation sous et susdiaphragmatique (IsousD+lsusD) dans 64 cas, irradiation et chimiothérapie (IC) dans 12 cas. Cinq patients ont été perdus de vue 4 mois à 14 ans après le primo-traitement (suivi moyen : 11 ans). L'incidence cumulative des SCNG a été comparée à l'incidence globale des cancers dans la population masculine du même âge établie grâce au Registre des Cancers du Tarn. Le risque relatif a été exprimé en Rapport d'lncidence Standardisé (SIR).
RÉSULTATS : L'incidence cumulée des SCNG est de 10,7% (14/131 patients). Le SIR est égal à 2,81 (p< 0,001) et augmente avec la durée du suivi. Le SIR est significativement augmenté chez 64 patients traités par IsousD+IsusD (SIR = 3,08 : p = 0,002) mais non chez 55 patients traités par IsousD seule (SIR = 0,62 ; p = 0,8). Les 12 patients traités par IC ont un SIR de 26,2 (p<0,001). Trois des 4 patients ayant présenté une hémopathie maligne appartiennent au groupe IC.
CONCLUSION : Le risque de SCNG est augmenté après IsousD+lsusD. Après IsousD seule, le risque de SCNG n'est pas majoré au terme d'un suivi médian de 6 ans, mais ce délai est trop court pour pouvoir tirer une conclusion définitive. Le risque de SCNG et particulièrement d'hémopathie semble augmenté par l'association de radiothérapie et de chimiothérapie