Résultats à long terme de la photovaporisation prostatique par laser Greenlight ® sur les prostates de volume > 120 cm 3

25 novembre 2015

Auteurs : B. Peyronnet, B. Pradère, T. Bodin, N. Birchart, F. Bruyère
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 730-731
Objectifs

La photovaporisation prostatique par laser Greenlight® (PVP) est utilisée pour traiter des prostates de toute taille, y compris très volumineuses (>120cm3). Cependant, aucune donnée n’existe sur les résultats à long terme de la PVP sur ces très grosses prostates. L’objectif de cette étude était de comparer les résultats per-opératoires et à long terme de la PVP en fonction du volume prostatique.

Méthodes

Tous les patients traités par PVP dans un service d’urologie ont été inclus prospectivement entre octobre 2005 et février 2012. Les patients étaient divisés en 4 groupes en fonction du volume prostatique : A :40cm3 ; B : 41 à 80cm3 ; C : 81 à 120cm3 ; D :>120cm3. Le critère de jugement principal était le taux de retraitement chirurgical à 1, 2, 3 et 4ans. Les caractéristiques pré-opératoires des patients, la durée opératoire, les taux de complications, le volume prostatique mesuré par échographie et les taux de retraitement médicaux et chirurgicaux à 1, 2, 3 et 4ans ont été comparés entre chaque groupe.

Résultats

Deux cent trente-sept patients ont été inclus. La durée opératoire augmentait avec le volume prostatique (58,3 vs 75,6 vs 93,4 vs 101,1min ; p <0,0001), comme le nombre de fibres par procédure (1,1 vs 1,1 vs 1,4 vs. 1,8 ; p <0,0001). Le taux de retraitement chirurgical était similaire entre les 4 groupes à 1 an et 2ans mais significativement plus important pour les prostates>120cm3 à 3ans (9 % vs. 3 % vs. 4 % vs. 29 % ; p =0,02) et 4ans (10 % vs. 4 % vs 7 % vs 42 %, p =0,04). La réduction du volume prostatique à 3ans était plus importante dans le groupe XPS que dans les groupes HPS et KTP 80W (–42 % vs. –31 % vs. –28 % ; p =0,03).

Conclusion

La PVP pour volumineuses prostates requière une durée opératoire plus longue et un plus grand nombre de fibres. Les résultats à long terme sont moins bons pour les prostates>120cm3 avec un taux de réintervention de 40 % à 4ans. Les améliorations techniques récentes (fibre XPS-180W, vapoénucléation…) pourraient améliorer les résultats à long terme pour les volumineuses prostates (Fig. 1).




 




Fig. 1
Fig. 1. 





Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.