Résultats et atteinte du trifecta lors de la néphrectomie partielle robotique utilisant la technique de déclampage précoce

25 novembre 2016

Auteurs : H. Baumert, T. Schwaab, N. Harke, K. Bensalah, B. Peyronnet, J. Bernhard, A. Moinzadeh, G. Schoen, A. Wagner
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 678-679
Objectifs

Évaluer la faisabilité, les résultats ainsi que la morbidité de la technique de déclampage précoce, lors des néphrectomies partielles robotiques (NPR).

Méthodes

Un total de 680 NPR ont été réalisées consécutivement dans 7 centres, répartis dans 3 pays. Les résultats periopératoires ont été recueillis de façon rétrospective. Le trifecta défini comme le pourcentage de patients n’ayant aucune complication, des marges négatives et un temps d’ischémie chaude inférieur à 25min était évalué.

Résultats

La médiane de taille des tumeurs était de 3,1cm et le RENAL Score de 7. Les médianes des temps opératoires, du saignement, du temps d’ischémie et d’hospitalisation étaient respectivement de 173min, de 249 cm3, de 14min et de 5jours Le déclampage précoce a pu être réalisé chez tous les patients. Il n’a jamais été nécessaire de reclamper le pédicule. Le taux exhaustif de complications était de 22 %, de transfusion de 5,8 %, de fistule urinaire de 1,7 %, de fistule artério-veineuse de 1,3 % et le taux de marge positive de 5 %. Le taux d’atteinte du trifecta était de 71 %.

Conclusion

La technique de déclampage précoce est fiable et reproductible lors de la réalisation de NPR. Elle permet de réduire le temps d’ischémie, sans augmenter le risque de saignement per- et postopératoire. Dans cette étude, elle a permis d’obtenir le taux de trifecta le plus élevé, jamais rapporté à ce jour, dans la littérature.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs n'ont pas précisé leurs éventuels liens d'intérêts.






© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.