Résultat d’une étude prospective de surveillance active dans une population à risque de cancers agressifs

25 novembre 2017

Auteurs : S. Seddik, G. Gourtaud, L. Brureai, V. Roux, P. Vestris, R. Eyraud, P. Blanchet
Référence : Prog Urol, 2017, 13, 27, 679
Objectifs

La surveillance active (SA) est une option thérapeutique dans le cancer de prostate de faible risque. Toute la difficulté réside dans la bonne sélection des patients éligibles à ce traitement. L’objectif de cette étude est d’identifier les facteurs pronostics impliqués dans la sortie de SA.

Méthodes

Il s’agit d’une étude unicentrique incluant des patients originaires d’Afrique subsaharienne de façon prospective de 2005 à 2017. Initialement, la SA était proposée aux patients présentant un cancer de prostate de très faible risque en accord avec les critères français puis depuis 2008 l’étude a été ouverte au patient présentant un cancer de faible risque et aussi ceux ayant un cancer de risque intermédiaire favorable. Une analyse de Kaplan-Meier a été utilisée pour calculer la survie en SA et nous avons recherché des facteurs de sortie de SA au diagnostic avec un modèle de Cox.

Résultats

Nous avons inclus 278 patients. Cent quatre patients étaient sortis de SA à la date du 29/05/2017. Les caractéristiques démographiques et tumorales des patients au moment du diagnostic sont résumées dans le Tableau 1. La survie spécifique et globale à 10 ans était de 100 % et 94,8 %, respectivement. À 2,5 ans, 5 ans et 10 ans, le pourcentage de patients toujours en SA était de 74,46 %, 57,90 % et 43,50 %, respectivement (Figure 1). Le Tableau 2 décrit les causes de sorties de SA. La densité du PSA, l’âge au moment du diagnostic et le volume de la prostate étaient des facteurs de sortie de SA (Tableau 1).

Conclusion

La surveillance active est une alternative thérapeutique sûre dans notre population afro-caribéenne. Elle semble être faisable pour les risques intermédiaires favorables. La densité du PSA est un facteur prédictif d’agressivité tumorale et de sortie de SA.




 





Figure 1
Figure 1. 

Analyse de survie de Kaplan-Meier des patients toujours en surveillance active.





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Résultats démographiques et tumoraux des patients en surveillance active au moment du diagnostic.



Légende :
TSA : patient toujours en surveillance active ; SSA : patient sorti de surveillance active ; PSA : antigène spécifique de la prostate ; RNL : rapport neutrophile sur lymphocyte ; RPL : rapport plaquette sur lymphocyte ; LTT : longueur tumorale totale ; NBP : nombre de patient avec 2 biopsies positives ou plus ; TR : toucher rectal ; VP : volume prostatique.





Tableau 2 - Cause de sortie de surveillance active.



Légende :
SA : surveillance active ; BP+ : biopsie prostate positive ; IRM : imagerie par résonance magnétique ; TDPSA : temps de doublement du PSA.







© 2017 
Publié par Elsevier Masson SAS.