Résection à l'anse bipolaire d'une tumeur de vessie chez une femme enceinte

12 février 2005

Mots clés : Tumeur de vessie, grossesse, résection trans-urétrale.
Auteurs : BADRAOUI M., BRUYERE F., LANSON Y.
Référence : Prog Urol, 2004, 14, 1194-1195
Nous rapportons l'observation d'une patiente au troisième mois de grossesse, chez qui une tumeur de vessie a été découverte de façon fortuite sur une échographie. Nous nous sommes posé la question du retentissement de l'utilisation du bistouri électrique en mode section sur le foetus.
La tumeur de vessie a été réséquée à l'aide d'un bistouri électrique bipolaire. L'irrigation était obtenue par du sérum physiologique. Aucun retentissement foetal per ou post opératoire n'a été mis en évidence.
L'accouchement s'est déroulé sans problème particulier et le nouveau né est en parfaite santé.
L'utilisation du bistouri électrique bipolaire n'est pas de pratique courante. Il pourrait être intéressant chez la femme enceinte ou le malade porteur d'un pace maker.



Les tumeurs de vessie sont rarement découvertes au cours d'une grossesse. La résection trans-urétrale de ces lésions avec utilisation de bistouri électrique monopolaire pourrait, par électroconduction, provoquer des complications foetales. Nous nous sommes posés la question de l'utilisation de courant électrique bipolaire pour réaliser la résection.

Observation

Madame Laurence B., 34 ans, sans antécédent pathologique particulier, non fumeuse, non exposée à un carcinogène professionnel, primigeste à 18 semaines d'aménorrhée, a été hospitalisée pour une tumeur de la vessie. Celle ci a été découverte fortuitement à l'occasion d'une échographie faite dans le cadre de la surveillance de la grossesse.

Une cystoscopie a confirmé un polype vésical d'allure superficielle, proche du méat urétéral droit.

L'échographie préopératoire n'a pas montré de retentissement sur le haut appareil urinaire, une grossesse évolutive, une activité cardiaque foetale positive et une biométrie en rapport avec le terme.

La patiente a eu une résection trans-urétrale de la tumeur à l'aide d'un bistouri bipolaire sans problème technique particulier.

Les suites opératoires ont été simples.

L'examen histologique de la pièce montre un carcinome papillaire pTaG1.

L'échographie morphologique à 23 semaines d'aménorrhée trouve une grossesse évolutive, une croissance foetale en accord avec le terme théorique, une vitalité foetale habituelle avec un volume de liquide amniotique normal et une absence d'anomalie foetale.

La cystoscopie de surveillance 3 mois après la résection n'a pas montré de récidive.

L'accouchement s'est déroulé sans problème particulier et le nouveau né est en parfaite santé.

Discussion

Les tumeurs de vessie découvertes lors de la grossesse sont rares, une vingtaine de cas ont été décrit [1,3]. Le diagnostic peut être posé devant une hématurie mais le plus souvent de façon fortuite à l'occasion d'une échographie de surveillance.

La résection trans-urétrale de la tumeur est le traitement de choix, même en période de grossesse [2].

Aucun cas de complication foetale de la résection par un bistouri monopolaire n'a été rapporté dans la littérature. En revanche, le système bipolaire pourrait entraïner moins de complications.

Dans l'électrochirurgie monopolaire classique, le courant électrique circule vers le tissu en provoquant une élévation de la température qui peut atteindre 400°C. Cette température extrêmement élevée peut causer des dommages tissulaires collatéraux, parfois à distance de l'endroit voulu.

Pour minimiser les répercutions sur le foetus, nous avons utilisé un bistouri bipolaire avec le système VISTA CTR qui coupe à 40-70°C, en utilisant du sérum physiologique. De plus, l'utilisation du sérum salé pourrait diminuer le réflexe obturateur lors de la résection [4].

L'analyse anatomopathologique n'était pas modifiée par l'électrocoagulation bipolaire dans l'étude sur 11 cas par Wang [5].

Il n'a pas été rapporté dans la littérature de cas d'utilisation de ce système en vue de prévention de retentissement gravidique.

Conclusion

Les tumeurs de vessie lors de la grossesse sont rares. Pour éviter le retentissement électrique de la coagulation monopolaire sur le foetus, nous proposons l'utilisation du bistouri bipolaire avec du sérum physiologique.

Cette technologie pourrait être aussi utiliser chez les malades porteurs d'un pace maker.

Références

1. GONZALEZ-BLANCO S., MADOR D.R., VICKAR D.B., MCPHEE M.S.: Primary bladder carcinoma presenting during pregnancy in 3 cases. J Urol. 1989 ; 141 : 613-614.

2. KIMURA F., SAKAMOTO H., SHIMIZU S., NAKAJIMA F., NAKAMURA H. : transitional cell carcinoma of bladder occuring during pregnancy: report of two patients. Nippon Hinyokika Zasshi 1994 ; 85 : 1683-1686.

3. GUPTA N.P., DORAIRAJAN L.N. : Transurethral resection of a bladder tumor in pregnancy : a report of 2 cases. Int. Urogynecol. J. Pelvic Floor Dysfonct., 1997 ; 8 : 230-232.

4. MIKI M., SHIOZAWA H., MATSUMOTO T., AIZAWA T. : Transurethral resection in saline(TURIS) : a newly developed TUR system preventing obturator nerve reflex. Nippon Hinyokika Zasshi, 2003 ; 94 : 671-677.

5. WANG D.S., BIRD V.G., LEONARD V.Y., PLUMB S.J., KONETY B., WILLIAMS R.D., WINFIELD H.N. : Use of bipolar energy for transurethral resection of bladder tumors : pathologic considerations. J. Enadourol. 2004 ; 6 : 578-582.