Reprises chirurgicales nécessaires au maintien d’une dérivation urinaire cutanée de type Mitrofanoff : résultats à 5 ans

25 novembre 2016

Auteurs : D. Poncet, B. Boillot, J. Descotes, C. Thuillier, G. Fiard, D. Carnicelli
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 686
Objectifs

Les autosondages sont nécessaires pour assurer une vidange vésicale régulière notamment chez des patients porteurs d’une vessie neurologique. La dérivation urinaire cutanée continente est une alternative chirurgicale aux autosondages urétraux et au Bricker. L’objectif principal était d’évaluer les interventions nécessaires au maintien d’une dérivation urinaire cutanée fonctionnelle à long terme. Les objectifs secondaires évaluaient la continence et la qualité de vie à partir d’un questionnaire.

Méthodes

Notre étude de cohorte, rétrospective, monocentrique était établie sur une population de patients opérés d’une cystostomie continente première. La cohorte est composée majoritairement par des patients porteurs de vessies neurologiques (84 %) représentés par des blessés médullaires (54 %) et des patients spina bifida (15 %).

Résultats

Quarante-cinq procédures réalisées entre 1997 mars 2015 répondaient aux critères d’inclusions suivants : patient majeur, pas d’antécédent de dérivation urinaire, suivi supérieur à 6 mois. La cystostomie cutanée fut réalisée en trans-appendiculaire (67 %) ou avec un conduit iléal remodelé (33 %). Avec un suivi médian de 64 mois [39–90], 64,5 % des patients ont nécessité une ou plusieurs ré-interventions. Les reprises chirurgicales représentaient majoritairement par une sténose de la stomie (31 %) et des fuites urétrales (29 %) étaient traitées par abord local (31 %) ou endoscopie (35 %). La continence urinaire stomiale était de 88 %. Leur qualité de vie était améliorée (89 %). Aucune différence statistique en matière de complications chirurgicales immédiates ou tardives (p =0,93) n’a été mise en évidence entre les deux types montages ; trans-appendiculaire et conduit iléal remodelé.

Conclusion

La dérivation urinaire cutanée selon Mitrofanoff reste une alternative chirurgicale fiable sur le long terme, mais nécessitant des interventions itératives pour maintenir un conduit fonctionnel continent et cathétérisable. En dépit du nombre de ré-interventions les patients restent satisfaits de ce mode mictionnel.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs n'ont pas précisé leurs éventuels liens d'intérêts.






© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.