Relation pression/débit instantanée pour des flux non permanents. Conséquences sur l'évaluation de la résistance uréthrale.

16 juillet 2001

Mots clés : Urodynamique, recherche fondamentale, hydrodynamique, étude pression-débit, résistance uréthrale
Auteurs : Glémain P, Cordonnier JP, Le Normand L, Buzelin JM
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 891-900
BUT : Vérifier la validité de l'hypothèse du flux quasi-permanent nécessaire à l'évaluation de la résistance uréthrale instantanée R par la relation pression/débit R = P/Q2. METHODE : Un dispositif expérimental a permis d'étudier la relation pression/débit pour des flux non permanents passant dans un tube souple. Ce tube était soumis à différentes pressions de collabage et s'ouvrait sous l'effet du flux. Le flux était non permanent en raison des variations de la pression d'amont ou d'oscillations dans le diamètre hydraulique du tube.
RESULTATS : Les expériences ont montré que l'approximation du flux permanent était justifiée, dans la limite de précision des méthodes de mesure utilisées en urodynamique.
CONCLUSION : La formule R = P/Q2 est juste au plan théorique et validée par l'expérimentation. Il n'y a pas d'obstacle d'ordre hydrodynamique à son application au calcul de la résistance uréthrale instantanée.